High On Fire n'a toujours pas trouvé l'emplacement de la pédale de frein

High On Fire n'a toujours pas trouvé l'emplacement de la pédale de frein

par Jeff  |   le 04-10-2018

"Heavy riffs since 1998". C'est en ces termes très simples et très parlants que la page Facebook de High On Fire résume l'activité du groupe californien fondé par le guitariste Matt Pike après le split de Sleep. Si le groupe le plus emblématique de la scène stoner doom a repris du service cette année avec l'excellent The Sciences (que le groupe continuera à défendre sur scène en 2019, d'ailleurs), High On Fire n'a certainement pas abandonné l'idée de foutre un souk pas possible à grands coups de riffs cataclysmiques, de parties rythmiques dantesques  et de vocaux Lemmy-esques - le titre sorti au beau milieu de l'été était d'ailleurs un hommage avoué à la légende anglaise. Pour ceux qui n'auraient pas suivi, c'est ce vendredi que sortira Electric Messiah, le successeur d'un Luminiferous terrifiant d'efficacité - il faut dire que quand on combine le songwriting de Matt Pike et la production de Kurt Ballou, on n'ouvre pas vraiment un robinet d'eau tiède. Et cette efficacité qui a fait du groupe l'une des valeurs les plus sûrs de la scène heavy, on la retrouve sur "Spewn From The Earth", second extrait d'un huitième album studio qui sortira ce vendredi via eOne.