Enfin des nouvelles de St Vincent !

Enfin des nouvelles de St Vincent !

par Gwen  |   le 04-03-2021

Plus de trois ans se sont écoulés depuis la sortie de Masseduction. Entre-temps, nous avons eu droit à sa version dépouillée au piano (MassEducation en 2018) et à sa version remixée sous la supervision de Nina Kraviz (Masseduction Rewired en 2019). Elle aura également pris le temps de nous apprendre à composer une chanson correcte en 16 leçons grâce à sa masterclass et de produire The Center Won’t Hold, la dernière livraison de Sleater-Kinney.

Même si Annie Clark n’a pas chômé, on commençait à s’impatienter d’entendre du son frais. C’est désormais chose faite avec "Pay Your Way In Pain", le premier extrait de son prochain album qui a été co-produit avec Jack "The Hit Maker" Antonoff, enregistré au Electric Lady Studios à New York et sera disponible dans les bacs le 14 mai. 

Les regards en coin de Debbie Harry, les postures de Bowie, les accents de Prince... Difficile de se planter lorsqu'on invoque des fantômes que tout le monde chérit tendrement (pas de panique, Debbie est toujours bien vivante). Ceci dit, lorsque c'est St Vincent qui leurs rend hommage, cela garantit un certain niveau de glamour et d'élégance en supplément de l'efficacité. 

D'ailleurs, ses récentes déclarations concernant l'ambiance de ce futur Daddy’s Home donnent plutôt l’eau à la bouche : « Je dirais que c’est le son de quelqu’un qui est paumé dans le centre de New York en 1973. Avec le recul, j’ai réalisé que la tournée de Masseduction était incroyablement stricte, que ce soit les tenues qui me contraignaient littéralement, le show aussi verrouillé et la musique aussi anguleuse et rigide. Une fois la tournée achevée, je me suis dit que je voulais juste des choses fluides et ondulantes. Je veux que cette musique ressemble à un film de Cassavetes. Des tons chauds et pas trop dénaturés pour raconter ces histoires de gens imparfaits qui essaient de faire du mieux qu’ils peuvent. Ce qui est un peu ma vie. »
En mentionnant également une écoute intensive d’une série d’icônes seventies, de Stevie Wonder à Sly & The Family Stone, on peut s'attendre à ce que la relative froideur de ces dernières œuvres se recouvre d’une couche de funk et de disco. Exit donc les corsets en latex et bonjour les platform boots... Annie a entamé sa nouvelle mutation.