Durand Jones & The Indications sortent la boule à facettes pour annoncer un troisième album

Durand Jones & The Indications sortent la boule à facettes pour annoncer un troisième album

par Amaury  |   le 17-05-2021

Alors que Durand Jones & The Indications a probablement produit un classique avec son précédent album, American Love Call, la clique revient pour tenter d’aller encore plus loin en annonçant son troisième opus à venir le 30 juillet, toujours chez Dead Oceans – qui s’associe cette fois au fameux label Colemine Records – sous le titre très opportun de Private Space.

Histoire de taper juste et de montrer que le groupe en a encore sous le pied dans sa volonté de repousser une fois de plus ses limites, le premier single « Witchoo » propose une épopée disco dont le groove élégant détonne avec les talents bien plus soul et funk des disques précédents.

Et réjouissons-nous : ce rythme déhanché parvient dès le premier essai à surpasser toutes les tentatives contemporaines. Si Leon Bridges avait certes produit un excellent « Bad News » du même acabit, le disque n’avait pas prolongé ses manières sur tous ses titres. Ne parlons même pas de la soupe commerciale qu’une foule de Bruno Mars essaie encore de nous servir.

Ce tour de force et son succès ne sont d’ailleurs pas étonnants quand on s’aperçoit que le batteur du groupe, Aaron Frazer, s’impose davantage sur la bande vocale ; parce que, oui, on avait oublié de vous dire que ce mec a déjà claqué en douce l’un des meilleurs disques soul de 2021 avec son Introducing… dont le « Bad News » (décidément) ne cesse de résonner dans nos cœurs. Saluons au passage Durand Jones pour sa grande classe, lui qui semble avoir bien compris que le jeu d’équipe produira toujours plus qu’une suite de dribbles en solitaire. Vivement la suite du match.