Ce serait cool qu'un label signe les HOORSEES avant leur suicide collectif

Ce serait cool qu'un label signe les HOORSEES avant leur suicide collectif

par Pierre  |   le 16-01-2019

Si le moral est rarement au beau fixe en cette période post-orgie de Noël, et ce notamment à cause d'un IMC dont la valeur a quasiment atteint ta pointure de chaussure, certaines personnes qui bouffent du Prozac comme s'il s'agissait de Smarties n'hésitent pas à enfoncer encore un peu le clou. C'est le cas des HOORSEES, dont la tête pensante qui expie généralement sa fureur au sein des garageux parisiens de Dr CHAN parait désormais davantage éligible au suicide que propice à la grosse fiesta entre potes. Pour autant, si "BOYHOOD" fait montre d'un spleen à faire passer Michel Houellebecq pour Patrick Sebastien, le titre parvient à tendrement titiller nos âmes d'éternels chômeurs paresseux avec un ADN composé de pop dépressive, de grunge suicidaire et de country folk sous Tranxene. Un bien joyeux programme qui nous donne quand même envie d'écouter l'album complet, déjà prêt, et qui n'attend plus que la signature d'un label. Et étant donné l'urgence psychiatrique, on ne saurait trop conseiller aux maisons de disques de presser un peu le pas.