Blur et Gorillaz, ce n'est pas vraiment fini en fait

par Jeff  |  le 25-04-2012

Damon Albarn, on aime beaucoup. Artistiquement il s'entend. Physiquement, à la limite. Parce que pour ce qui est de communiquer, le mec n'est pas vraiment ce que l'on pourrait appeler une valeur sûre. On s'en rappelle, le Guardian dégottait il y a quelques semaines une exclu qui allait vite faire le tour du monde. Le Plastic Beach de Gorillaz serait le dernier de la série et il ne faudrait pas trop compter sur un retour en studio ou sur scène de Blur après le concert à Hyde Park de cet été. Mais voilà, dans un entretien au Metro anglais, le bonhomme retourne sa veste comme si de rien n'était. A en croire Albarn, Blur n'a pas encore commencé à discuter du "début de la fin" du groupe: "I don’t know how we’ll feel when we play Hyde Park. Some days I feel one way and other days I feel the other. If you don’t see something as a career but as an important part of your life, you don’t know how you’re going to feel about it. We want to put on a great performance but nothing’s been said between us about the beginning or the end." Quant à Gorillaz, dès que Jamie Hewlett et lui auront fini de bouder dans leur coin, un autre album débarquerait: "When Jamie Hewlett and I have worked out our differences, I’m sure we’ll make another record. We’ve been through too much together for it to be that big of a mountain to climb. We’ve just fallen out like mates do sometimes. I’m not the only person to fall out with mates and then make up again – everyone does it." Tout ça pour ça quoi.