Billie Eilish se met James Bond dans la poche sur "No Time To Die"

Billie Eilish se met James Bond dans la poche sur "No Time To Die"

par Jeff  |   le 14-02-2020

Billie Eilish est sur le toit du monde. À 18 ans seulement, la domination qu'elle exerce bien pépouze sur la pop mondiale est totale, et le fait qu'à cet âge-là on lui confie à elle et à son frère Finneas O'Connell l'enregistrement de la chanson censée placer sur orbite le prochain James Bond avait tout du cadeau empoisonné tant l'exercice s'accompagne d'un cahier des charges particulièrement épais.

On imagine d'ailleurs qu'ils devaient être nombreux à attendre que l'Américaine se prenne enfin les pieds dans le tapis, histoire de noircir un peu ce si joli tableau. Des mauvaises langues qui vont malheureusement devoir ravaler leur bile : on aimerait leur dire que "No Time To Die" est à classer dans la catégorie des plus mauvais 'James Bons themes' de l'histoire (dans l'histoire récente, qui se rappelle encore des contributions de Sam Smith ou duo Alicia Keys / Jack White ?), mais il n'en est rien : c'est plutôt du côté du "Skyfall" d'Adele ou du "The World Is Not Enough" de Garbage que l'on ira tout de suite placer "No Time To Die", sombre ballade écrite et enregistrée dans le bedroom studio de Billie Eilish et Finneas O'Connell, sur laquelle on est venu ajouter des arrangements orchestraux (discrets) de Hans Zimmer et la guitare (tout aussi discrète) de Johnny Marr.

Si vous cherchiez l'incarnation de la réussite insolente dans la musique, vous la tenez.