Aphex Twin interviewe l'ancien grand manitou de chez Korg, et balance un inédit au passage

par Émile  |  le 11-07-2017

Korg avait réussi un coup génial l'an passé en associant Aphex Twin à la sortie de son Monologue, synthé semi-analogique qui visait un public large. Richard D. James avait tenu à programmer le nouveau synthétiseur de la marque en y intégrant un programme permettant de jouer des gammes typiques (majeure, mineure, pythagoricienne ou encore dorienne), mais aussi des gammes micro-tonales, incluant des quarts des tons et donnant à l'utilisateur la possibilité d'utiliser, transformer et même créer ses propres gammes micro-tonales. C'est sur cela que s'ouvre cet entretien très intéressant entre deux hommes qui s'apprécient énormément et semblent adorer travailler ensemble.

Au programme donc de ce dialogue à lire sur le site de Warp, une brève histoire de la norme tonale et le travail des musiciens et des ingénieurs pour s'en débarrasser. Aphex Twin revient notamment sur son rapport aux premiers synthés modulaires et numériques, et l'évolution qui l'a poussé vers une construction micro-tonale et la séparation progressive d'avec les gammes traditionnelles. Si vous aimez la synthèse musicale, Aphex Twin ou l'histoire de la musique électronique, c'est à lire impérativement !

A prévoir pour la lecture : une bonne vingtaine de minutes et un dictionnaire anglais-français si vous n'êtes pas bilingue, une page YouTube pour aller écouter les différents sons de synthé dont il est question, et de la place dans le cerveau parce qu'il y a beaucoup de choses à apprendre. Mais votre attention et votre patience seront récompensées avec un nouveau titre d'Aphex Twin, composé à partir de synthés Korg et dans lequel on peut même entendre la voix du fils d'AFX.