Alex Cameron, la lose lui va toujours aussi bien

Alex Cameron, la lose lui va toujours aussi bien

par Quentin  |   le 25-06-2019

Deux ans après Forced Witness, Alex Cameron est enfin de retour. Le plus beau loser de l'indie australien revêt à nouveau son costume tout droit sorti des 90's et son déhanché périmé pour faire ce qu'il fait de mieux, à savoir une pop kitsch complètement décomplexée. Jumping The Shark et le pessimisme qui l'accompagnait sont désormais loin derrière. Le gars de Sydney assume ce qu'il est et mieux encore, il en a fait son argument de vente principal. Et de ventes, il en sera question prochainement puisque son nouvel album, Miami Memory, sortira le 13 septembre encore et toujours chez Secretly Canadian

L'annonce de cette sortie n'arrive pas seule et est accompagnée du clip pour le morceau "Divorce", à visionner ci-dessous. Un titre accompagné d'un communiqué à propos de l'album et dans lequel Alex Cameron dit ceci : "En écoutant ces chansons, si vous attendez le twist, la blague, ou le malaise, je peux vous assurer que rien de tout cela n'était présent à l'écriture. Ce sont des histoires vraies, des événements réels. Spécifiques mais jamais ésotériques. Et explicites mais jamais blessantes. Miami Memory est l'histoire d'un couple conciliant le sexe et les valeurs familiales contemporaines... C'est mon cadeau à ma petite amie, un symbole à hisser sur le totem de l'amour." Tout un putain de programme qu'il nous tarde de découvrir.

Sans être certain de tout à fait comprendre ce qu'il veut dire par là, on va se contenter de vous laisser avec un deuxième clip, au nom de l'album cette fois-ci et dans lequel on retrouve Roy Molloy, le saxophoniste de Cameron, et Jemima Kirke, sa petite amie qu'on avait déjà pu apercevoir dans le clip de "Stranger's Kiss".

Alex Cameron sera de passage en Belgique et en France après l'été :

19.09 Brussels, Belgium - AB Club
01.10 Lille - Aeronef Club
02.10 Paris - Trianon
03.10 Reims - La Cartonnerie
04.10 Nantes - Lieu Unique
05.10 Orléans - Astrolabe