La semaine prochaine paraîtra chez NAHAL Recordings 303 Diary, le nouvel EP de Ben Shemie. Sauf qu’il ne possède pas de Roland TB-303, et que cet EP n’est pas un journal. Alors c’est quoi ? 303 Diary, c’est un projet que le chanteur de Suuns qualifie lui-même d’ « addiction » momentanée au son de la légendaire 303, ou plutôt d’une version qu’il dit « cheap », mais sublimée par ses productions.

Rappelons que cet instrument, c'est celui des origines de Detroit, et de toute l'histoire de la musique électronique et pop depuis le milieu des années 1980. Pour autant, c'est bien différemment qu'elle est utilisée ici, et c’est là tout l’intérêt d’avoir un musicien originellement porté sur les musiques à guitare derrière l’outil. Au programme donc, cinq morceaux qui font un vrai travail d’exploration de ce que la créativité de Ben Shemie peut faire avec une machine pareille. On y retrouve ses classiques élucubrations arpegiattor-chant, des sorties plus portées sur la techno ou la house, mais aussi des inspirations asiatiques, de la pop, du rock psyché, etc.

On ne sait pas quand sortira le prochain album de Suuns, mais on sent que l’univers de son leader est en train de s’étoffer magnifiquement. Après le très bon A Skeleton et le conceptuel A Single Point Of Light, ce 303 Diary complète de la meilleure des manières la première partie d’une carrière solo très active. Et pour passer commande de la galette, ça se passe ici.