Tracklist: 

  1. DJ SWISHA & Kanyon - Folded
  2. Gush Collective - Sometimes Y
  3. Go Nuclear - Time2Party
  4. DJ E & DJ M - Keep It Gangsta
  5. Dj Zap - I Can Make You
  6. Client03 - Thought Disposal
  7. Hermeth - Methastasis
  8. DJ SWISHA - Juke-a-Later (DJ Tool)
  9. North End Track Authority - I Need (Lust Mix)
  10. YTP - INTERGALACTIC THERAPY
  11. YTP - U KNO U MAKE ME WANNA
  12. 440Hz - Unreleased [Jerry In Shape Vol.2]
  13. Same O - Unreleased [Jerry In Shape Vol.2]
  14. Matis Ruffing - 030 BASS ft. Tamila
  15. DJ Simlocked - Oops ( Edit )
  16. DJ Manny - This is What U Need (Remix)

Il s'avère bien compliqué de parler de musique de club ces derniers mois tant ces lieux nous paraissent venus d'un autre âge, d'une époque qui nous paraît insouciante au regard de la période que nous traversons. Si les clubs ont fermé, la musique qui faisait trembler leurs murs n'a pas disparu grâce à l'acharnement des producteurs et djs. C'est donc tout naturellement que l'on s'est mis en quête d'un de ces Jean Moulin du dancefloor pour ce nouveau GMM. Après quelques échanges avec Arthur et Hélène, le couple à la tête du label nantais 44 Tours, ils nous ont  redirigé vers une de leurs talentueuses ouailles : Same O. A l'écoute de ce mix aux accents techno, house, acid et breaké, une furieuse envie de bamboche risque de vous parcourir. Si les symptômes persistent, isolez-vous et connectez vous à l'appli TousAnti-Clubbing. Merci de votre aide.

On connaît peu de choses sur toi, hormis ton excellent titre sur la compilation Confrérie, Pactole & Dividendes de 44 Tours Records. Peux-tu te présenter? 

Moi c'est Thibaud Lopez aka Same O, 23 ans. Originaire de Vendée, Nantais de cœur pour y avoir vécu un certain temps et depuis peu en études sur Paris. J'ai commencé la musique électronique il y a 2 ans. J'ai eu une vraie révélation musicale à Nantes, parce que ça foisonne en terme de propositions, de diversité de lieux, de soirées et de genres musicaux, notamment au Macadam. Au début on avait une petite émission sur Prun' Radio, on s'est mis à mixer, puis de fil en aiguille j'en suis venu directement à la production, et depuis j'ai plus lâché l'affaire. Pour ce qui concerne mes influences, elles sont larges ! Je m'inspire de tout ce que j'écoute : New Age, Boom Bap, Jazz fusion , Ambient, G-Funk par exemple. Mais aujourd'hui ce qui me défini le mieux en terme d'influences c'est le Break, la Ghetto, l'Electro, la Drum'n'Bass et l'UKG. C'est surtout l'énergie inépuisable et la créativité sans fin qui me fascine dans ces styles, et je le retrouve dans des labels comme Typeless Records, Raiders ou HABIBI BASS par exemple.

Depuis 2019,44 Tours à pour vocation à mettre en avant les talents de la scène locale nantaise, on sent que la sauce a bien pris en proposant un bar, un label et un shop de vinyls. De ton côté comment s'est passé ta rencontre avec le label 44 Tours et votre collaboration ?

J'ai rencontré Arthur à un évènement Chineurs de Nantes en 2017. On a beaucoup parlé de musique, d'artistes qu'on aimait et de nos projets personnels : lui de son côté avec Hélène, voulaient développer 44Tours et moi je me lançait dans le DJing et après la production.J'ai suivi leur projet de très près parce que je trouvais la démarche juste géniale et pleine de sens, et eux de leur côté m'ont aussi suivi de près niveau production. J'allais au shop autant que je pouvais pour digger et puis  quelques mois après l'ouverture, ils m'ont proposé de placer un track sur leur 2nd Various Confrérie, Pactole & Dividendes ! Par la même occasion, j'ai rencontré Marino aka Marin entre 2 bières et 3 skeuds, un vrai petit bout de love et la famille est au complet ! 

Revenons un peu sur Nantes, pendant de nombreuses années on avait l'impression que la scène locale avait du mal à se structurer. Depuis quelques années, entre le Macadam, le Trempolino, les initiatives portées par le Blockhaus DY10, l'émergence de nouveaux collectifs (par exemple Paco Tyson) on sent une vraie dynamique. Quel est ton point de vue sur tout ça ? Est-ce que ça te paraît être possible de percer au niveau national en venant de Nantes ?

Nantes a toujours été bouillonnante de propositions musicales, et c'est vrai que pendant un certain temps beaucoup de petits collectifs et d'associations avaient du mal à se souder, je trouve aussi que trop peu de femmes, de personnes des communautés LGBTQIA+ ou de personnes racisées étaient mise en avant dans les line-up. Depuis l'arrivée du collectif Androgyne au Macadam, de 44Tours avec son bar/disquaire/label et de ces nouveaux collectifs, les mentalités ont évolué là dessus, ce qui a permis à des collectifs comme Fast et Furieuses ou Zone Rouge d'avoir un vrai poids dans la scène Nantaise.Il y a aussi eu un renouveau des formats pour consommer la musique électronique, ce qui est un vrai souffle qui pousse la scène Nantaise a l'échelle nationale ! Et aujourd'hui, Nantes est reconnue pour être un foyer créatif niveau musique électronique, donc évidemment c'est possible de percer

Avec le Covid, on ne peut pas dire que la musique de club soit à la fête. De ton côté, comment réagis-tu à tout ça ? Tu continues à créer des tracks dansantes ou bien tu te portes vers d'autres formes de musiques électroniques ? 

Le Covid ca joue pas mal sur l'inspiration pour beaucoup d'artistes, en bien ou en mal. La musique en club, les relations sociales c'est une grande source d'inspiration et sans ça, il faut chercher autre part donc il faut revoir sa manière de travailler, c'est le moment d'expérimenter un peu plus et de se faire confiance à 100% quoi. Pendant le 1er confinement, j'ai pas du tout réussi à être productif mais j'aborde ce 2nd confinement de manière totalement différente et j'arrive à sortir des tracks assez facilement ! Personnellement, le confinement ne m'empêche pas du tout de faire des tracks dansantes. Je teste de nouvelles choses, des nouveaux genres mais toujours dans l'optique que cette musique sera jouée et notamment dans des clubs. 

Avant de nous quitter, quelle est ton actualité à venir pour les prochains mois ?

Le 4 décembre on sort un EP sur 44Tours Records avec Marino. C'est un split ( 2 tracks chacun ) qui s'appelle Mango & Patricia. On a trop hâte de la sortie parce qu'on a beaucoup travaillé dessus avec toute l'équipe 44Tours, donc un énorme merci à Arthur et Hélène pour la confiance qu'ils ont en nous ! On a réussi à dégoter des Premières sur de très beaux labels & chaînes Youtube et les feedbacks sont très bons ! Hâte de vous faire écouter ça ! Aussi, je serai sur la seconde compilation du label de mes potos Maté, Polo & Von Riu : Jerry Horny, plus orienté Ghetto, avec beaucoup d'artistes francophones très chauds et d'autres gros noms. Ca devrait sortir dans quelques semaines, alors stay tuned m8tes !