Télécharger le mix

Tracklist

  1. Automne - Baiser Kérosène
  2. Christophe – Dangereuse
  3. Theo Lawrence - All Along
  4. Holy Oysters - Take Me For A Ride
  5. Boy Scoot Hopkins - المهبل
  6. Lauren Auder - These Broken Lambs Into One Body
  7. M O R S E - y o u
  8. Flabaire - Sweet Spot
  9. Matias Eliachebere - Bleu Nuit
  10. The Pirouettes - 2016
  11. Lewis OfMan - Try
  12. UJO - God’s Heart
  13. Bonnie Banane - Relax
  14. Recette - Soweto
  15. Stella le Page - <3

Si vous n'êtes pas encore familier avec Shkyd, on vous recommande chaudement de guetter la mise en ligne prochaine de l'interview qu'on lui a consacrée en mai dernier. Parce qu'en plus d'être un type sacrément doué derrière ses machines, il nous a prouvé qu'il est un punchliner né, doué d'une sérénité et d'une ambition qui forcent le respect. Tout ça, alors qu'il n'est encore qu'au début d'une carrière qu'on lui souhaite longue.

Question générosité aussi, le mec n'a plus rien à prouver : le beatmaker parisien a trouvé le temps de nous cuisiner une sélection entre deux volumes d'instrumentauxune chronique sur son idole Prince et une collaboration avec Oklou. Disons donc qu'il s'est offert du temps dans son habituelle journée de 72 heures pour nous envoyer un peu d'amour : pour la petite histoire, c'est lui-même qui nous a démarché. Tout s'est fait comme ça, avec un simple DM via Twitter. Une preuve de plus qu'il ne fait décidément rien comme les autres.

D'ordinaire plutôt habitué à offrir ses services à une large gamme de MCs de France et d'ailleurs, on aurait pu s'attendre à une grosse mixtape à la manière de Krampf, ou un gros amas de bangers qui côtoient des choses taillées pour le dancefloor. Il n'en sera rien, comme l'intéressé nous l'a soigneusement indiqué dans le mail qui accompagnait son Goûte Mes Mix : "C'est un peu une suite du mix que j'avais fait pour le webzine Grünt l'an dernier, avec cette fois-ci toute la musique française de 2015/2016 en laquelle je crois et que j'écoute. Il n'y a pas de rap, mais plutôt plein d'autres styles que je trouve forts et qui sont trop rarement illustrés dans ce genre d'exercices, comme le jazz, le rock, la variété, etc".

Devant une telle accumulation des genres et une variété ouvertement revendiquée, on imaginait bien que les BPM auraient du mal à suivre – d'autant que Shkyd est encore loin d'avoir la technicité d'un résident du Berghain. Ces cinquante-trois minutes de son se rapprochent donc plutôt du sampler parfait qui viendrait synthétiser tout ce que le terroir français a de mieux à offrir, tous styles confondus. Et les morceaux s'expriment autant dans la langue de Molière que dans celle de Shakespeare – quand ce n'est pas dans celle de Faudel d'ailleurs.

Un programme naturellement éclectique où on croise notamment la pop grenadine et légère de The Pirouettes, le R&B grondant de son bro Automne en ouverture ou encore un tube interstellaire signé Holy Oyster. Mais aussi et surtout beaucoup, beaucoup de belles pistes en provenance d'artistes qu'on va s'empresser de creuser très prochainement.

Mais pour l'instant, on est encore à l'heure d'été, un moment de l'année où l'on privilégie (volontairement) les tubes solides qui peuvent être rejoués sans modération, d'ici à ce que l'automne nous plonge dans un mood bien différent. Ce qui tombe plutôt bien, puisque cette sélection aligne suffisamment de chouettes titres qui se conjuguent parfaitement avec la légèreté de la fin de saison. Et ils sont autant de bonnes et belles choses à creuser qui nous occuperont d'ici à ce que le Parisien reprenne son fantastique run de ce début d'année. Vivement qu'il le fasse d'ailleurs.

http://shkyd.bandcamp.com/