Goûte Mes Mix #45: Extreme Precautions (aka Mondkopf)

Télécharger le mix

Tracklist

  1. Mika Vainio - Throat (Edition Mego)
  2. Pan Sonic - Leikkuri / Cutter (Black First Petite)
  3. Human Remains - Human (Relapse Records)
  4. Brutal Truth - Gut-Check (Relapse Records)
  5. Pig Destroyer - The Bug (Relapse Records)
  6. Atomsmacher - Thunderspit (Double H Noise Industries)
  7. SVR - Anéanti (Union Finale)
  8. Assück - Parade of the Lifeless (Sound Pollution Records)
  9. Carcass - Feast On Dismembered Carnage (Earache)
  10. Gridlink - Burning Tiamat (Hydra Head Records)
  11. Noisear - Borealis Storm (Relapse Records)
  12. Daughters - Nurse, Would You Please Prep The Patient For Sexual Doctor (Reflections Records)
  13. Dead In The Dirt - Beggar (Southern Lord)
  14. Napalm Death - Everyday Pox (Century Media)

La participation de Paul Régimbeau à notre série de compilations mixées est un souhait de la rédaction depuis pas mal de temps. Peut-être parce qu’on a eu l’habitude de le fréquenter pendant des années par forum interposé (il y utilisait déjà son pseudonyme), peut-être parce que certains rédacteurs partagent avec lui des amis communs et un goût immodéré pour le black metal. Il y a forcément plein de raisons d’aimer Paul – et on ne dit pas ça pour sa gueule d’amour – et la première est son parcours atypique et la musique qui gravite tout autour. Car Paul Régimbeau c’est d’abord, et avant tout, Mondkopf. Sa transcendance electro et son ascension techno. Autrefois Petit Poucet d’une scène post-french touch qui sentait des pieds, Mondkopf est aujourd’hui devenu un ogre discret, une petite pépite qui chatouille le nez des meilleurs programmateurs de soirées. Avec In Paradisum – pour le label et les soirées du même nom – le Français dénoue les formes d’une scène techno qui revit sans complexes, entre musiques industrielles, noise, post-punk et drone-ambient. Un pari risqué, qui vise à amener l’auditeur à intégrer les musiques obliques dans son répertoire techno. C'est d'autant plus risqué lorsqu'il s'agit d'organiser des soirées sur Paname, même si la situation s'améliore dans la capitale française : « Il y a beaucoup plus de soirée techno "dure" qu'il y a 2 ans. Ça fait partie du paysage musical, à Paris en tout cas. Quant au label, pour la plupart de nos soirées, on essaie de ne jamais booker des artistes qu'on a déjà fait jouer ou qui ont déjà joué à Paris, donc c'est toujours une prise de risques pour nous, mais c’est tant mieux. » Bel effort, parce que ça cartonne.

Il ne s’agira pourtant pas de Mondkopf ici, mais d’un avatar plus méchant, plus violemment sombre et torturé. Extreme Precautions (dont le premier LP sort aujourd’hui sur In Paradisum) c’est tout l’amour de Paul pour le grindcore et l’électronique noise/techno/indus qui ressort au grand jour. Sa passion pour le metal extrême (qui a d’abord commencé par le doom, pour embrayer sur le black, pour finir sur le grind) n’est pas neuve, toute l’évolution musicale du personnage semblant évoluer en parallèle de son amour pour les guitares qui font mal. Une évolution qui ne semble pourtant ne pas être une fin en soi : « Forcément, ma découverte de tous ces genres qui forment le métal extrême a dû influencer mes productions. Mais je crois que j'ai eu ce sentiment a posteriori. Après avoir fait Hadès, je n'arrivais plus à faire de morceaux tout en progression. Mais ce n'est pas dit que je délaisse ce genre d'ambiances, c’est juste que j’aime varier les projets aujourd’hui. Tout est plus ou moins le fruit du hasard,  je n’avais aucune idée que j'allais faire un truc violent et straight to the point, j'avais tout mon set up de prêt pour faire des morceaux un peu techno mais je m'ennuyais. Alors j'ai fait vriller les arpèges de synthé et j’ai mis un kick sur tous les pas du séquenceur rythmique. Je me suis vraiment amusé.  Je suis content que ça me soit arrivé car c'est une porte qui s'ouvre sur plein de nouvelles possibilités. »

 

Pas de musique de club au menu de ce Goûte Mes Mix, donc. La musique électronique est représentée par Mika Vainio (seul ou avec Pan Sonic) et des trucs noise/électro-acoustiques. le reste c’est du gros grindcore étiqueté Relapse ou Earache Records et des trucs plus ou moins barrés au bon goût de putréfaction (le délicieux « Nurse, Would You Please Prep The Patient For Sexual Doctor » de Daughters). Tu rêvais d’un Goûte Mes Mix avec du Napalm Death dedans ? Extreme Precautions vient d’exaucer tes voeux.

https://soundcloud.com/mondkopf