Goûte Mes Mix #44 : Paula Temple

Télécharger le mix

Tracklist

  1. Kobosil - Asle (MDR)
  2. Emmanuel Jal - Kuar - Olof Dreijer Remix (Innervisions)
  3. Ancient Methods - Am-5 B2 (Ancient Methods)
  4. Paula Temple - Deathvox - Demo (R&S Records)
  5. Eomac - Mika Riddim (Killekill)
  6. Lucy - 201 Phasing - Dadub Remix (CLR)
  7. Eomac - Crackts (Killekill)
  8. Rrose - Pentagons (Eaux)
  9. Paula Temple - Untitled (Live Unreleased)
  10. Eomac - Shell of Dark (Killekill)
  11. Eomac - SU Riddim (Killekill)
  12. Moderat - Bad Kingdom - Dettmann Remix (Monkeytown)
  13. Planetary Assault Systems - Cold Bolster (Ostgut)
  14. Alchemyst - Lucy - Moerbeck Remix (Abstract Animal)
  15. Dadub - Life - Rrose Remix (Stroboscopic Artefacts)
  16. 400PPM - Lean Manufacturing (Avian)
  17. Robert Hood - Alarm (M-Plant)
  18. Knox - Redline - Paula Temple Remix (Boys Noize Records)
  19. Synus0006 - Acid Rain (Authentic Pew)
  20. Planetary Assault Systems - Black Tea (Ostgut)
  21. Container - Slush (Liberation Technologies)
  22. Adriana Lopez - A Secret Behaviour (Grey Report)
  23. Tom Hades - Juices (Among)
  24. Truncate - Bodega V2 (Truncate)
  25. Attac - 02 Black Series 6 (Authentic Pew)
  26. Perc - Take Your Body Off (Perc Trax)
  27. Rebekah - Liebkraft (Cult Figures)
  28. Cut Hands - Backlash (Very Friendly/Susan Lawly)
  29. Eschaton - Degenerate (Token)
  30. Simulacra - Fuzzy Logic (Subsist)
  31. Lakker - Thermohaline (R&S)
  32. The Knife - Stay Out Here - Paula Temple Remix (Rabid)

Pour la première fois depuis un beau paquet d’années, on se retrouve avec une affiche d’I Love Techno qui rend un peu justice au style musical qui a donné son nom et ses lettres de noblesse au festival – la première édition en 1995 réunissait Daft Punk, Jeff Mills et Richie Hawtin. Après, on est assez lucides pour savoir que le genre fait actuellement l’objet d’une hype démentielle. Celle-là même qui permet aujourd’hui la présence de gens comme Kr!z ou Rødhåd au line-up, là où on n’aurait jamais pensé les inviter ces cinq dernières années quand ces insouciants s’amusaient encore dans la pénombre et la moiteur de petits clubs.

Si on vous parle de tout ça, c’est justement parce qu’aux côtés des vénérables représentants de la maison Token, on croisera également dans la Black Room d’ILT Paula Temple, affiliée pour sa part à un autre label belge, légendaire cette fois, R&S Records. Et si le label a décidé de s’affranchir quelque peu de son héritage techno pour virer légèrement indie-zoulette, son récent Deathvox EP peut faire office de retour aux sources. Une sorte de cerise sur le gâteau après une année 2014 bien chargée, comme nous l’explique l’Anglaise : « J’ai bossé non stop en studio, où j’ai produit énormément de nouvelles choses dont je suis très fière. Certains trucs viennent de sortir, d’autres arriveront en 2015. J’ai aussi participé à des évènements mémorables. Je pense que mon meilleur moment de 2015 fut le Dour Festival, où j’ai partagé la scène avec mes héros Clark et LFO. On était déchaînés, le public était déchaîné. Quel bonheur de rencontrer Mark Bell, lui qui a eu une influence immense depuis mes 13 ans. 24 ans que je suis fan, et à Dour, c’est la première fois que je le voyais en live. Son décès m’a terriblement touchée. Mais je lui serai éternellement reconnaissante pour l’héritage musical qu’il laisse derrière lui. »

Evidemment, entre le Dour Festival et I Love Techno, il y a quelques différences notables en termes d’ambiance et d’organisation. Mais c’est très détendue que Paula Temple se prépare à venir foutre le dawa en Flamoutchie : « C’est la première fois que je me produis à I Love Techno, mais je pars du principe qu’on va bien s’amuser et que le public aura envie de se prendre de la techno dans les oreilles. » Et puis Paula Temple a son petit avis sur l’affiche également. Quand on lui demande ce qu’il faudra ne pas rater à ILT selon elle, elle nous dévoile son top 3 : « Jeff Mills d’abord, parce qu’il incarne la techno. Il a toujours su rester à la page et continue d’écrire l’histoire du genre. Kr!z ensuite, parce qu’il joue le genre de techno qui me file la chair de poule. Ecoutez ses podcasts si vous ne me croyez pas. Et puis il gère Token qui est l’un des meilleurs labels de techno à l’heure actuelle. Et enfin Underworld. Je les ai vus au Gurten Festival en 2011 et honnêtement, il ont sauvé le festoche. Leur énergie est incroyable et ils parviennent à produire une techno qui reste émotionnelle même à grande échelle. »

La sélection qui vous est ici présentée est en réalité l’enregistrement de son set à la dernière R&S Party à Bruxelles, une sauterie en famille lors de laquelle Paula a décidé de faire tourner la turbine à plein régime. Si on vous accorde que les grands tracklistings ne font pas nécessairement les grandes sélections, il y a des situations où il en émane une certaine vérité. Ce GMM #44, c'est donc un truc que tu peux avaler les yeux fermés (cochon!) : Truncate, Killekill, Token, Perc Trax, Stroboscopic Artefacts, Eaux, Avian, M-Plant, Ostgut Ton ou CLR pour les labels ; Ancient Methods, Rrose (et son fantastique « Pentagons »), Perc, Cut Hands, Marcel Dettmann, Eomac, Lucy, Planetary Assault Systems, Tom Hades, Dadub ou Kobosil pour les producteurs. C’est bon, t’as compris le bousin techno dans lequel t’es tombé ? Serre ta ceinture, parce que ça enquille sévère ici. Techno de daron, techno de patron.

http://www.soundcloud.com/paulatemple