Spoon

Paris / La Maroquinerie, le 05-07-2017 | par Maxime le 26-07-2017
Première partie: His Clancyness

Paris, 5 juillet 2017, 35 degrés le soir, c’est dans une ambiance chauffée à blanc que nous sommes allés assister à l'un des événements incontournables de ce début d’été, les Texans de Spoon venus défendre en France leur excellent neuvième album Hot Thoughts. Pour l’occasion le groupe se produit à la Maroquinerie dans le XXème arrondissement de la capitale. Après un avant show de Thomas VDB et une première partie pas dégueu mais pas mémorable non plus assurée par les Italo-Canadiens de His Clancyness, la salle pleine à craquer attends les Américains de pied ferme. Pour avoir une idée de l’ambiance, il faut imaginer le « Bang Bang Bar » de Twin Peaks transposé en basement bondé et surchauffé.

Dès leur arrivée sur scène, Spoon démarre pied au plancher avec l'un des meilleurs titres de leur dernier opus, "Do I Have to Talk You Into It". La fosse ne met pas longtemps à remuer et la température à prendre quelques degrés supplémentaires, à tel point que Britt Daniel tombe la veste au bout de deux chansons à peine. Emmené par la section rythmique implacable de Jim Eno, le groupe alterne les morceaux de ses deux derniers opus Hot Thoughts et They Want My Soul, sans oublier d'aller chercher nombre de classiques du côté de l'indétrônable Ga Ga Ga Ga Ga. Mais est-ce la chaleur qui assomme le groupe ? On sent un moment de creux au milieu du concert au moment de jouer les classiques "Don't You Evah" et "Do You". Le public se cherche un peu aussi et, étrangement, le milieu du show est ponctué par une interlude instrumentale du clavier seul resté sur scène, faisant retomber la pression d'un coup.

Heureusement le ventre mou sera de courte durée. On ne saura pas ce que les Texans ont pris en coulisses pour se recharger les batteries, mais dès leur retour sur la scène ils repassent à nouveau la cinquième en enchaînant de nombreux morceaux de Hot Thoughts. Et c’est finalement ces chansons les plus récentes qui sont les plus efficaces : "Pink Up", "I Ain't the One" et surtout "WhisperI'lllistentohearit" et "Hot Thoughts" dévoilant un potentiel scénique énorme que l’on n'avait pas forcément détecté à l’écoute pourtant répétée de la dernière galette. Le set se conclue par un court rappel, finissant d'achever le public. On en aurait bien pris un peu plus mais il était temps de sortir de la fournaise. 

Setlist :

Do I Have to Talk You Into It
Inside Out
I Turn My Camera On
Pink Up
Can I Sit Next To You
Stay Don't Go
Don't You Evah
Do You
Via Kannela (Piano interlude)
I Ain't the One
Anything You Want
WhisperI'lllistentohearit
Don't Make Me a Target
The Underdog
Rainy Taxi
Black Like Me

Encore :
Hot Thoughts
Rent I Pay