Your Anchor

Lackthereof

City Slang  |  2008
7 / 10
par Jeff  |  le 12 novembre 2008

Vu le joli petit succès rencontré l'année dernière par Friend and Foe, le troisième album de Menomena, il est fort probable que la sortie de ce Your Anchor intéresse ceux et celles qui sont tombés sous le charme du rock alambiqué des Américains. En effet, derrière Lackthereof se cache Danny Seim, qui n'est autre que le batteur de Menomena. Lackthereof est son projet solo, sur lequel il travaille depuis 1997 et dont la naissance est antérieure à celle de Menomena - qui ne devait au départ qu'être qu'un 'side project' pour ce natif de Portland. Et donc, après quelques CD-R distribués aux potes et deux albums pour le compte de la petite structure FILMguerrero, c'est par une plus grande porte, le label City Slang en l'occurrence, que nous revient Danny Seim.

Pour être franc avec vous, je suis loin d'être un grand fan de Menomena. Leur dernier opus ne m'a pas transcendé et je garde de leur concert lors de la dernière édition du Pukkelpop une impression de travail bâclé. Et si j'ai décidé de me pencher sur Your Anchor, c'est notamment parce qu'on y trouve, en clôture de disque, une reprise de ce qui reste à mes yeux l'un des plus beaux morceaux de ces cinq dernières années, le "Fake Empire" de The National – un groupe avec lequel Menomena a beaucoup tourné. Pour couper court à toute spéculation, finissons-en tout de suite avec le titre en question: la reprise est, comme on pouvait s'y attendre, loin d'atteindre les sommets de raffinement et d'émotion de l'original et ne doit nullement constituer l'argument qui vous fera succomber aux charmes de Lackthereof. C'est plutôt sur les neuf autres pistes de Your Anchor que l'auditeur doit espérer trouver son bonheur.

A l'image du groupe qui l'occupe désormais à quasi plein temps, Lackthereof est capable d'alterner plages mélancoliques ("Ask Permission") et énergiques ("Choir Practice"), à la seule différence qu'ici, tout semble moins complexe et minutieusement étudié. De l'aveu même de Danny Seim, Menomena opère selon un processus créatif qui implique ses trois membres  et traduit ce foisonnement d'idées en une musique touffue que les fans connaissent et adorent. Sur l'album de Lackthereof, les choses sont cependant beaucoup plus simples. Car même si l'on sent que Danny Seim aime chipoter sur son synthé et superposer les pistes vocales pour permettre à ses compositions de gagner en émotion, il n'en privilégie pas moins une écriture tout ce qu'il y a de plus traditionnel qui permettra à l'auditeur d'établir des parallèles assez faciles avec d'autres formations plus connues.

Projet occupant le seul Danny Seim, qui enregistre ses méfaits dans sa cave, Your Anchor est le travail d'un batteur qui n'accorde finalement que peu d'importance à son instrument de prédilection, et qui est parvenu à trouver un juste équilibre entre tous les jouets qu'il manie. Loin d'être grandiose, Your Anchor n'en reste pas moins un disque plaisant, sur lequel tout est agréable, à commencer par cette voix reposante et ces claviers délicats qui viennent pimenter l'indie rock de Lackthereof. A n'en point douter, un disque qui devrait aisément trouver son public.