Wise Up Ghost

Elvis Costello & The Roots

Blue Note  |  2013
8 / 10
par Maxime  |  le 9 octobre 2013

Il est étrange de constater le peu d'émoi qu'a suscité dans les médias francophones la sortie de cette galette signée Elvis Costello et The Roots. Sur le papier pourtant la collaboration fait saliver: Costello d'un côté, auteur de plusieurs disques cultes de la fin des années 70 et défricheur de style ayant au long d'un belle carrière évolué entre punk, blues et new wave; The Roots de l'autre, groupe si mythique qu'il n'est nul besoin d'en parler pour dire plus qu'ils ont simplement repoussé les limites du hip-hop. Le tout sorti sur le label de jazz mythique qu'est Blue Note. Cela aurait dû suffire à retourner la toile et les critiques de tout poil, mais il faut croire que tout ça n'est pas suffisant en 2013 pour faire vibrer un tant soi peu la hype qui guide nombre de plumes sur nos rivages de l'Atlantique.

Peu importe au fond, le résultat est là. La petite histoire dit que c'est chez Jimmy Fallon que, au fil des rencontres successives (trois paraît-il), le crooner londonien et les poètes de Philadelphie ont forgé une estime mutuelle et que l'idée de ce projet a vu le jour. Et effectivement on est loin de l'album featuring un peu pute - mais qui en doutait vraiment vu le niveau des bougres - et proche du vrai travail de groupe. The Roots déroule le tapis rouge (et son sens du groove imparable) pour l'Anglais, qui n'a pas perdu son charme. Leur mariage joue sur du velours ("Wake Me Up", "Stick Out Your Tongue"), et fait montre d'un savoir-faire indéniable ("Come the Meantimes") tandis qu'on claque même des doigts sans bouder son plaisir "(She Might Be a) Grenade".

Ce qui frappe également ici, c'est l'impression de liberté que les titres dégagent. Chez Blue Note on n'a jamais vraiment forcé les artistes à mettre trois refrains dans leur chanson pour taper les playlist radios du monte entier, bien au contraire. Et la bande a pu ainsi faire montre de son art en roue libre. La preuve avec "Cinco Minutos Con Vos", qui invite la chanteuse mexicaine La Marisoul du groupe La Santa Cecilia pour une échappée bossa nova bienvenue. Wise Up Ghost, c'est donc un résultat qui dépasse la somme des protagonistes, The Roots prêtant son savoir-faire à un Elvis Costello lumineux et s'aventurant sur des terrains nouveaux pour lui. Au fond, on n'en attendait pas moins d'eux.