Thr!!!er

!!! (chk chk chk)

Warp  |  2013
7 / 10
par Maxime  |  le 6 mai 2013

Cela fait un petit moment que l'on attendait le retour du combo de Sacramento, qui pour ce nouveau disque joue gros dès le titre en convoquant rien de moins que les mânes de l'album le plus vendu de tous les temps, le Thriller de Michael Jackson. "Slyd", le premier extrait que !!! nous avait livré il y a quelques temps et qui troquait les guitares de leurs deux précédents opus contre basses et samples bien moites, nous avait déjà laissé présager des bonnes choses, et l'écoute de ce Thrlller ne démérite pas.

Là où le récent dernier opus de leurs lointains cousins de la grosse pomme, les Strokes, ne nous a que moyennement intéressé, et alors que les suiveurs de l'actualité musicale se complaisent à célébrer les retours sans surprises de nos versaillais internationaux de Phoenix et Daft Punk, !!! frappe en effet un grand coup, du genre qui claque et laisse groggy, KO debout sur le dancefloor. On en prend en effet pour son grade dès l'entrée en matière : "Even When The Water's Cold" et "Get That Rythm Right", les deux premiers morceaux de la galette, sont les parfaits ambassadeurs de ce mélange malin de funk blanc et de pop efficace. "Slyd" et "One Girl / One Boy", dont on a déjà parlé, repoussent les limites du groove millésime 2013, le second qui s'offre les services de Sonia Moore (ancienne choriste de MC Hammer) pouvant d'ores et déjà prétendre à une place sur le podium du tube indie de l'été.

Plus on avance dans son écoute et plus il est difficile de passer à côté des points forts de ce Thrlller, celui-ci surclassant aisément le reste de la discographie des Californiens, qui il faut bien le dire n'a jamais été totalement décevante mais toujours inégale. Point de dents de scie ici, homogène et dense, empli de morceaux qui ont tous un petit fond de tube en eux et cohérent de bout en bout, l'album marque une forme de rupture, marquée par l'arrivée à la production de Jim Eno, le batteur des trop méconnus Spoon, choix judicieux s'il en est.

Bien sûr, et on a l'habitude avec !!!, le disque est court (à peine neuf morceaux de 3 à 5 minutes), mais cela renforce son efficacité. Les ex-chantres du dance-punk ont laissé tombé leur côté punk pour ne garder que celui qui fait bouger les fessiers et claquer des doigts. On a hâte de les voir à l'œuvre cet été sur scène, car pas mals de festivals pourrait ne pas en fermer l'œil de la nuit.