The Soul of Spain

Spain

Glitterhouse  |  2012
8 / 10
par Jeff  |  le 15 May 2012

A une époque où la moindre reformation fait l'objet d'un buzz en bonne et due forme, on s'étonne quand même du peu d'écho accordé au retour aux affaires de Spain. Et puis on se dit que lorsque le groupe américain a sorti son magistral The Blue Moods of Spain, on était en 1995: le ouèbe n'existait pas vraiment et il fallait plutôt se tourner vers le fanzine que la presse mainstream pour avoir vent de l'activité discographique de la troupe emmenée par Josh Haden, fils de la légende du free jazz Charlie Haden. Deux albums ont également suivi, jusqu'à l'implosion en 2001, un peu dans l'indifférence générale. Alors finalement, à l'écoute de The Soul of Spain, on se dit qu'en fait rien n'a vraiment changé, que les Américains seront condamnés à évoluer bien à l'abri des trop rares louanges dont ils font l'objet, que la fanbase est probablement restée intacte et que celle-ci se réjouira d'entendre le groupe reprendre les choses là où il les avaient laissées sur I Believe.

Il faut dire qu'il y a bientôt un an, "I'm Still Free" nous avait déjà rassurés sur la capacité de Spain à perpétuer un bien bel héritage. Toujours adepte d'un slowcore teinté de blues et rongé par le spleen, le groupe nous donnait là une nouvelle leçon d'élégance, renvoyant à ses gammes toute une génération de groupes désireuse de flirter avec le savoir-faire étalé à intervalles plus ou moins réguliers par des groupes adeptes des ambiances de type "fin de soirée" comme les Tindersticks, Lambchop ou Low. Car à l'instar de ces formations, Spain se plaît à nous servir une musique lente, hypnotique et capiteuse, qui prend le temps de se savourer et laisse constamment un goût doux-amer dans une bouche qui ne tardera pas à en redemander, trop heureuse de voir tant de sentiments humains mis en abîme par un Josh Hayden dont l'efficacité de l'écriture se résume en une forme de simplicité doublée de beauté, qui habite The Soul of Spain jusque dans ses moindres recoins. Et rend donc son écoute fortement recommandée.