s/t

Autour de Lucie

Le Village Vert  |  2004
7 / 10
par Splinter  |  le 1 février 2004

Valérie Leulliot charme ou agace, c’est selon. Son joli minois, son chant désinvolte en même temps que sa mainmise sur Autour de Lucie, ce groupe aux contours flous et qui n’en est pas vraiment un, sont à la fois attirants et repoussants. Quand bien même sa musique peut sembler inoffensive, le personnage ne laisse pas indifférent. Et puisqu’elle habite à côté de chez moi et que je la croise parfois dans la rue, j’ai décidé de bien l’aimer. Rien de très difficile pour ce qui me concerne.

En effet, impossible de ne pas reconnaître le talent de la demoiselle, quand bien même l’avant dernier album, intitulé Faux Mouvement et paru en 2000, semblait avoir placé la formation dans une impasse electrofrigorifique qui jurait avec la fraîcheur et la légèreté des deux premiers opus, lesquels distillaient au contraire une pop sautillante, charmeuse et enjôleuse, à l’image de la chanteuse/guitariste/auteur/compositrice/leader/tête pensante.

Quelque quatre années plus tard, c’est une nouvelle Valérie qui s’offre à nous. Comme apaisée au milieu d'un nouveau collectif. Pour une fois, la pochette, superbe, traduit bien l’ambiance qui se dégage de ce disque : une pop lumineuse, très mélodique et inspirée, calme et voluptueuse, chaude, loin de la lourdeur et des errances de Faux Mouvement. Si les textes présentent toujours une certaine naïveté risible (en témoigne le premier single aux surprenants accents disco, "Personne n’est comme toi"), quoique moins neuneus qu'avant tout de même, la voix est bien reconnaissable et la musique renoue avec le charme d’Immobile, leur second album.

Certes, certains morceaux, comme le très beau "Sans Moi", rappellent que le groupe a tenté récemment une incursion dans l'electro et les programmations. Mais la pilule passe nettement plus facilement. Incomparable. A noter, la très belle "Avril en octobre", et mention spéciale à "La Grande Evasion", du genre de morceau à séduire et tout donner dès la première écoute. Bref, le nouvel album d’Autour de Valérie n’est pas le quart d’une déception. Détail qui ne gâche rien, le packaging du disque est franchement luxueux et les photos magnifiques. Avec moi sur ce coup.