Setbacks

Schoolboy Q

Top Dawg Entertainment  |  2011
7 / 10
par Bahi  |  le 21 janvier 2011

Les débuts d'année sont généralement synonymes de vache maigre, et le moins que l'on puisse dire c'est que l'année 2011 ne déroge pas à la règle. Au milieu de mixtapes et d'albums anecdotiques, un projet parvient tout de même à susciter notre attention, celui de Schoolboy Q intitulé Setbacks. Membre de l'éminent groupe Black Hippy, il est probablement le plus discret de la bande derrière Ab-Soul, Jay Rock et Kendrick Lamar, le rookie à la hype exponentielle. Bien évidemment, l'album de ce dernier est le plus attendu, mais le crew californien a la ferme intention de marquer la nouvelle année de son sceau, et cela commence avec cette galette. Estampillé Top Dawg Entertainment, le disque gravite autour d'une source laidback qui répand son climat atmosphérique tout au long des quinze pistes. Le plus puissant symbole de ce courant est le fondant « I Bet I Got Sum Weed » chantonné par l'hôte de la partie, au cours d'un hang out douillet. Cette légèreté est l'impression qui parcourt l'album de bout en bout, même si certains morceaux affichent un peu plus de rugosité, comme « What's Tha Word » où Jay Rock et Ab-Soul viennent prêter main forte à leur collègue. L'autre invité de poids bien connu de la maison est évidemment Kendrick Lamar, qui apparait sur deux titres du disque, notamment sur « Light Years Ahead » où il apporte son flow salvateur si singulier. Si il est vrai que le phrasé de Schoolboy Q est quelque fois nonchalant, voir lancinant, le emcee reste toutefois dans le respect de la suavité de l'instrumentale. Les mélodies molletonnées possèdent un éthique solide et cohérente, laissant surnager une entité croquante, juste et appliquée. Il s'en ressent un album très digeste, malgré des piques saturées adoucies par des accents soul, affirmant l'aspect onctueux du projet. Souple mais robuste, Setbacks synthétise un univers métissé, prenant naissance dans la rudesse du gangsta rap mais évoluant sur un terrain velouté et chaud. Pour autant, cela ne permet pas à Schoolboy Q de nous épater au micro, ni de nous pondre un vrai banger qui nous reste en tête. Ce manque de lumière porte surement préjudice à ce projet de qualité, principalement destiné à entretenir une ambiance nuageuse et relaxante, très en vogue en ce moment.

Le goût des autres :