Panorama Bar 03

Prosumer

Ostgut Ton  |  2011
7 / 10
par Jeff  |  le 18 mai 2011

Avec sa bouille de gentil bibendum, ici couverte d'une palette de couleurs joyeuses, Prosumer est du genre à inspirer confiance. Une confiance et une bonhomie qui contrastent finalement avec le club berlinois qui lui a fait appel pour cette sélection mixée, le Panorama Bar. Ce lieu, comme son inséparable compagnon du Berghain, fait l'objet de mythes en tous genres et génère son lot de légendes urbaines qu'il est impossible de vérifier à moins d'avoir un jour pu pénétrer dans cet antre du clubbing moderne: haut lieu de la nuit européenne où à peu près tout semble permis, le Panorama Bar est du genre à s'attirer des qualificatifs tels que « interlope », « décadent » ou « subversif ». Mais le lieu est aussi et surtout un endroit de choix pour les amateurs de house, que les DJ's maisons et invités balancent à la truelle tous les weekends. Prolongement logique de ces libations scandaleuses, les compilations estampillées Panorama Bar permettent à toutes celles et ceux qui n'ont jamais pu ou su pénétrer dans les lieux de goûter à son ambiance. Et donc, après des sélections mixées impeccables signées Cassy et Tama Sumo, c'est au tour du joufflu berlinois de Prosumer de s'y coller.

Rien qu'un petit coup d'oeil au généreux tracklisting de cette compilation suffit à comprendre que le DJ teuton s'est donné pour mission de réconcilier passé, présent et futur. Entre classiques parmi les classiques (comment ne pas citer Fingers Inc), vieilles gloires toujours actives aujourd'hui (Romanthony ou Theo Parrish), valeurs sûres de la house moderne (l'impeccable Steffi) et futurs grands (le petit prodige du UK Funky Lil Silva), il y en a vraiment pour tous les goûts. Et c'est peut-être ce qui découragera certains. On le sait, l'amateur de musique électronique qui investit aujourd'hui dans une compilation aime se retrouver face à un ensemble cohérent et réfléchi, aux enchaînements fluides et parfaitement travaillés. Et par moments, aussi bien pensé ce mix puisse-t-il être, il pêche par un excès de générosité qui fait par instants penser que l'on est davantage dans un podcast offert gratuitement sur le web que dans une compilation pour le compte de l'un des labels les plus influents du moment, Ostgut Ton. Cela ne veut pas pour autant dire que ce Panorama Bar 03 ne vaut pas son pesant de cacahuètes, bien au contraire. On l'a dit plus haut, Prosumer semble se croire investi d'une mission, et il transpire de ses choix une conviction évidente: ces titres-là ne sont peut-être pas des tubes instantanés, mais il prennent tout leur sens une fois la sélection lancée – et celle-ci regorgeant des morceaux exclusifs ou inconnus, elle n'en est que plus savoureuse.

En tout cas, une chose est certaine, si vous n'avez jamais foutu les pieds au Panorama Bar, cette troisième compilation de la série devrait certainement vous donner envie de monter dans la caisse et de filer sur Berlin. Quant aux habitués de la maison, il devraient certainement y trouver leur compte, en se disant certainement que cette bonne heure passée en compagnie de Prosumer ne vaut certainement pas une nuit de débauche moite dans ce haut-lieu du clubbing mondial...

 

Le goût des autres :