Nineteen Ninety Now

Celph Titled & Buckshot

No Sleep Recordings  |  2010
8 / 10
par Bahi  |  le 10 décembre 2010

Autant vous le dire tout de suite, Celph Titled n'est pas le genre de rappeurs que j'affectionne particulièrement. Que ce soit sur les albums d'Army Of The Pharaohs ou sur ses collaborations avec Apathy, sa grosse voix et son phrasé bulldozer ne m'ont jamais emballé, je dirais même qu'elles m'ont vite lassé. Le voir se livrer à une exercice solo m'aurait laissé de marbre en temps normal, mais son hôte de prestige me force à poser une oreille sur ce disque. C'est ce vieux briscard de Buckshot que acceuille le Rubix Cuban sur Nineteen Ninety Now pour discuter avec la platine. Voilà l'album qui sent les beats old school et les punchlines ankylosées.

A voir la pochette de l'album, on pourrait penser que ce projet à des faux airs de de collaboration douteuse ou bootleg lâché à la va-vite. Mais lorsque que l'on retourne l'objet et que l'on pose un oeil sur la tracklist, l'avis sur la bête s'adoucit, jusqu'à en devenir très interessé. En effet, les seules présences des anciens du D.I.T.C. et de Brand Nubian mettent déjà en émoi les plus old school d'entre nous. Quant aux adeptes du rap introspectif proposé par Jedi Mind Tricks ou Demigodz, ils seront également satisfaits puisque Apathy et Vinnie Paz sont de la partie. Sans oublier des valeurs sûres, telles que ses ex-compères Majik Most et Dutchmassive, Treach de Naughty by Nature et l'ancien R.A The Rugged Man. Voilà de quoi compenser un artwork dégueulasse. Plus concrètement, Celph Titled nous embarque à bord d'un album naviguant dans l'ambiance vétuste des années 90. Scratches cadencés, beats laidback et rimes corrosives sont au rendez-vous. Si Nineteen Ninety Now est ancré dans le siècle dernier, les rappeurs présents sur le projet le font vivre avec une intensité telle qu'il en devient irresistible. Les mélodies d' « Hardcord Data » ou de « Shit Ain't Raw » sont tout simplement captivantes, et se répandent avec virilité dans nos têtes. Buckshot travaille ses productions de manière optimale, et donne à chaque morceau un dimension totale par les passages instrumentaux, les cuts de voix et un turntablisme impeccable. S'il est un grand artisan de la réussite de ce disque, Celph Titled est un vrai surprise en parvenant à nous tenir haleine le temps d'un album entier. Fluide et puissant à la fois, son flow s'accomode terriblement bien aux travaux de Buckshot, tout autant que ses guests. Ceux-ci sont justes, accompagnant avec simplicité Celph pour dompter l'instrumentale.

Propre, cohérent et implacable, Nineteen Ninety Now est bien plus qu'un revival des années 90's, c'est un des meilleurs albums de l'année 2010. Quelles que soient ses influences, un bon album hip hop est un bon album hip hop, est celui-là en est un à coup sur. Si, comme moi, vous aviez des appréhensions vis-à-vis de ce bonhomme, rangez vos apriori et faites tourner cette galette, tout simplement.

Le goût des autres :

note : 88/10Soul Brotha