Mystery Repeats

Pete Philly & Perquisite

Unexpected Records  |  2008
7 / 10
par Jeff  |  le 18 avril 2008

Depuis la parution du précédent album de Pete Philly & Perquisite, on ne peut pas dire que la scène hip hop hollandaise ait particulièrement fait parler d’elle. Dès lors, presque trois ans après nous avoir gratifié d’un Mindstate très bien accueilli (ici y compris) par les amateurs de sonorités somme toute classiques, le duo batave nous revient, toujours affublé du statut évident de ‘porte-drapeau du hip hop hollandais’. Enregistré entre Amsterdam et le nord de la France, Mystery Repeats est donc le deuxième album d’une formation qui n’a certainement pas chômé entre la sortie de Mindstate et son retour sous le devant de la scène pour le compte de Unexpected Records, le label fondé par Perquisite et faisant partie du giron Epitaph.

Et tandis que sur leur premier effort, Pete Philly et Perquisite se plaisaient à explorer le côté jazzy et nu soul de leur personnalité, il semble évident que les nombreux concerts qui ont emmené le groupe aux quatre coins de l’Europe, mais également aux États-Unis ou au Japon, ont influencé le processus créatif qui allait déboucher sur Mystery Repeats. Le pays de l’Oncle Sam n’est donc plus le seul dont l’influence transpire clairement dans les beats élaborés par Perquisite puisqu’on sent dès le rythme chaloupé et les passages cuivrés de "Womb to Womb" que le duo s'est épris de rythmiques pour le moins hispanisantes. Celles-ci sont particulièrement présentes sur Mystery Repeats à un point tel que certains morceaux auraient davantage leur place sur un disque des Espagnols de Ojos de Brujo que sur un Jazzmatazz de Guru. Ajoutez à cela des pincées d’afrobeat, de reggae ou de samba et on obtient un album qui s’éloigne, parfois un peu trop, des sentiers battus. Car si on n’en voudra jamais au monde du hip hop de jouer la carte de la diversité, il n’est jamais bon de tomber dans l’excès inverse et déboussoler son auditeur à trop vouloir en faire – et Pete Philly & Perquisite y parviennent sur une poignée de morceaux situés en milieu d'album. Heureusement, ces petits écarts de conduite sont sauvés par une jolie fournée de titres alliant production léchée et flow ensorcelant.

Au fil des albums, Pete Philly et Perquisite parviennent donc à produire un hip hop plaisant et attrayant qui ne se borne pas à suivre aveuglément les tendances les plus facilement commercialisables. Et malgré quelques petits couacs, Mystery Repeats reste un album d’excellente facture auquel on souhaite de connaître à l’échelle internationale un succès aussi éclatant qu'aux Pays-Bas, où l'album s'est classé en deuxième position des charts dès sa sortie - se payant même le luxe de faire mieux que 50 Cent et Kanye West...