Midlife - A Beginner's Guide To Blur

Blur

EMI  |  2009
3 / 10
par Popop  |  le 26 juin 2009

Mardi 9 décembre 2008 : Quartier Général d’EMI, Londres.

« Oh les mecs, vous avez vu le NME de ce matin ? Blur se reforme, c’est officiel, ils vont faire une poignée de concerts exceptionnels en juillet 2009 à Londres !! Bon, rassurez-moi c’est pas comme Radiohead, ils sont encore signés chez nous et on va pouvoir faire du fric sur cet événement ? Oui ? C’est bien les cocos ! Bon, prévenez les fossoyeurs et les archéologues de la maison, on a quelques mois devant nous pour avoir un truc à vendre en même temps que les concerts – va y’avoir du buzz, ce serait trop bête de pas en profiter.                                

Bon, maintenant, la question à 1 million d’euros : que vendre ? Pour le nouvel album, on l’a dans l’os, pas sûr que Damon et Graham soient assez chauds pour s’enfermer plusieurs mois dans un studio à peine réconciliés. On va éviter de les brusquer maintenant… Coxon sort un nouvel album solo en début d’année, Albarn reste notre poule aux œufs d’or et nous doit encore au moins un album de Gorillaz donc pas d'impair les cocos ! J’ai pensé à une réédition de tous leurs albums en format ‘vinyl replica’ dans un coffret deluxe, mais connaissant les zoziaux, ils vont vouloir mettre leur nez dedans et on va pas s’en sortir. Ca va prendre des mois, on va être hors délais.

Non, le plus simple ce serait de faire une bête compilation. Le problème, c’est qu’ils n’ont sorti que Think Tank depuis leur premier best-of, et ils ne voudront jamais sortir le même disque avec juste "Out Of Time" et "Crazy Beat" dessus. On est dans une impasse, là, les mecs. On est pas bons ! Ou alors… Ou alors on sort ZE disque inutile : la compilation pour néophytes qui n’est ni un vrai best-of, ni une anthologie, un « Blur pour les nuls » qui donnera juste envie aux gens d’acheter les albums après – surtout qu’ils sont tous à 5€ maintenant mais chut, faut pas le dire trop fort sinon ça va se voir et se savoir.

Attention, surtout ne mettez pas trop de singles dessus, hein. "Beetlebum", "Song 2" et "Girls & Boys" je veux bien, mais virez-moi ces "Country House", "Charmless Man", "End Of The Century" et autres "Sunday Sunday". Il faut qu’il en manque sinon ça ne sert à rien ! Rajoutez-moi quelques titres bien obscurs de chaque album, les morceaux préférés des fans, genre "Sing", "Death Of A Party" et "Trimm Trabb" pour ajouter un peu de crédibilité à l’ensemble. Faites-moi une pochette sympa façon patchwork, avec quelques clichés de l’époque pour souligner le côté historique du groupe. Pas mal… Rajoutez-moi aussi la petite bouteille de lait du clip de "Coffee & TV" pour surfer sur la vague 'kawai'. Bon, on passe le tout sur deux disques pour vendre un peu plus cher, mais surtout pas trop remplis, faut pas être trop généreux avec le consommateur, sinon il s’habitue ce con.

Voilà, on est pas mal, là. Attendez ! Idée lumineuse de dernière minute pour donner envie au fan qui a déjà toute la discographie de Blur de passer à la caisse quand même : rajoutez "Popscene" à la tracklist, le single est un des meilleurs du groupe et il n’est sur aucun album, pas même sur le premier best-of ! Avec ça, c’est le carton assuré, les cocos !! Allez, on prévoit une sortie pour juin, juste avant les concerts, on fait un peu de buzz sur Facebook et ce sera nickel ! On pourra montrer un beau chèque au groupe pour le convaincre de sortir un coffret super deluxe collector de la mort qui tue avec double CD, triple DVD et quintuple vinyle de leur concert à l’O2. Appelez notre banquier, on va sabrer le champagne ensemble ! »

Le goût des autres :

note : 88/10Amaury L