Live at Werchter

Dr. Lektroluv

NEWS  |  2007
8 / 10
par Simon  |  le 1 septembre 2007

Il aurait pu être enregistré dans le monde entier, mais c’est au festival belge de Werchter que notre docteur préféré a décidé de poser ses valises pour cette deuxième performance live. En effet, le Gantois est maintenant réclamé aux quatre coins du globe pour produire des sets enragés dont le secret est toujours aussi bien gardé. Son masque de latex vert sur la tête et son téléphone en guise de casque, impossible de se tromper, le mutant est de retour (après un Live at Extrema Outdoor 2006 fort réussi ma foi). Welcome to Dr.Lektroluv/Performance at Werchter/Enjoy the Ride, ces quelques paraphrases annoncent avec fracas le carnage qui va suivre.

Une entrée en matière on ne peut plus subtile avec ce qui s’apparente déjà au tube de l’été, Boys Noize ont eu en effet le nez fin en remixant le « My Moon My Man » d’une certaine Feist. Les jambes attendront le remix dantesque de « You Gonna want Me » pour littéralement imploser sous la pression générée par la poignée de titres qui suivront. Toute la crème des musiques électroniques se devait d’être ici représentée, on retrouve donc une pelletée d’artiste plus qu’en vogue parmi les écuries Kitsuné (du Boys Noize en veux-tu en voilà, Klaxons), Citizen (Teenage Bad Girl), Warp (LFO), Ed Banger (Sebastian), Poker Flat (Trentemoller et son remix sublime de « Go »). Vous me direz qu’avec une telle tracklist, il est facile de réaliser un carton plein, mais ce qui impressionne le plus chez ce docteur maladivement radioactif, c’est cette capacité à jongler entre les styles. Equilibriste du son, celui-ci n’hésite pas à croiser la french touch avec le son de Detroit, tout en effectuant un détour par l’electroclash le plus crasseux sans jamais rendre la prestation assommante. Tout le génie de ses Dj sets résiderait donc dans cette formule célèbre de Lavoisier : « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme ». L’osmose est parfaite et l’effet est immédiat.

Dr.Lektroluv a bien compris que son talent se décuple sur scène, et après la série de compilations qu’il a mixées auparavant, il est bien décidé à passer à la vitesse supérieure en nous proposant à nouveau un live irréprochable. Et quand on connaît un tant soit peu le bonhomme, cela sonne tout au plus comme une évidence.

Le goût des autres :

note : 88/10Jeff note : 88/10Laurent_old