Let's Grow Together

Saint Thomas

Racing Junior  |  2004
note : 7
7 / 10
par Popop  |  le 17 février 2004

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Thomas Hansen, alias Saint Thomas, est un songwriter prolifique. Après trois albums et une poignée de maxis parus entre 2000 et 2003, on aurait pu penser que le jeune norvégien allait prendre un peu de temps pour se ressourcer. Que nenni ! Son quatrième album, Let’s Grow Together est sorti en janvier dernier dans son pays natal, et arrive en ce printemps dans nos contrées, à peine un an après le très bon Hey Harmony.

Alors, pourquoi ce sous-titre étonnant de The Comeback Of St Thomas demanderont certains, alors que le jeune homme n’a pas vraiment disparu de la circulation ? La réponse est simple : ce disque est celui de la revanche. Revanche d’un artiste blessé par certains critiques norvégiens. Revanche surtout de celui qui s’est fait éjecter comme un malpropre par le label City Slang après seulement deux albums. Mais si l’intention est plus belliqueuse qu’à l’accoutumée, la musique, elle, reste dans la même veine folk/country/western que par le passé. On y retrouve ces dai-dai-dai de cowboy, ce banjo maladroit et ces chœurs de boy-scouts qui faisaient le charme des précédents opus.

Et si la première écoute déçoit un peu par son manque de surprise, au fil du temps, c’est cette immédiate familiarité des compositions qui fait toute la force de St Thomas. De l’optimisme rassurant de "Sunny Day" et "Come My Way", à la sincérité mélancolique de "Like You Know", Let’s Grow Together est sans doute l’œuvre la plus personnelle du norvégien. D’ailleurs, comment ne pas percevoir toute la portée autobiographique du morceau "An Artist With A Brilliant Disguise", comme par hasard choisi pour être le premier single extrait de l’album.

Reste désormais à savoir si Thomas Hansen saura garder le même rythme d’écriture encore longtemps, surtout qu’il montre ici ses premières faiblesses avec une poignée de morceaux anecdotiques ("Daily Song" ou encore "Cool Yellow Flowershirt"). La réponse ne semble faire aucun doute puisque dix titres seraient déjà en boîte pour son cinquième album. Du calme, l’ami, du calme, on n’a pas encore fini de digérer les merveilles de celui-ci…