La Classe de Musique

Le Klub des 7

Encore  |  2009
8 / 10
par Soul Brotha  |  le 19 juin 2009

Trois ans après un album éponyme plutôt chouette, les sept affreux de cette si particulière classe de musique sont de retour pour de nouvelles aventures dissipées. Fuzati, Detect (Klub des Loosers), Gerard Baste (ex-Svinkels), James Delleck, Le Jouage (Gravité Zero), Cyanure et Freddy K (les deux viennent d'ATK et Freddy est malheureusement décédé en 2007), voila une combinaison alléchante de rappeurs dits "alternatifs", dotés de plumes acérées et de personnalités colorées.

Le ton est donné dès le premier morceau: "C'est Le Klub des 7" sonne comme un hymne, un préambule au gigantesque bazar qui s'annonce. Dix-sept pistes et peu de répit figurent au menu de cet album conceptuel particulièrement bien construit. La métaphore filée de l'école permet aux sept enfants dissipés de développer leurs interrogations ("Pouilleux Massacreur"), leur turbulences ("Conseil de Discipline") ou encore leurs amours sur papier glacé ("Ana Emoi").

Point de vue lyrics, évidemment, l'ensemble est très fort. Les textes de tous sont globalement bien écrits, cohérents sans pour autant effacer la personnalité de l'un ou de l'autre. Cependant, Gérard Baste et Delleck sortent du lot, porté par des flows plus marquants et des textes particulièrement bien ciselés. Le bon Gégé est vraiment habile derrière le micro, ce petit homme moustachu est franchement impressionnant de maîtrise. Fuzati, véritable leader au-dessus du lot dans le premier opus est ici assez effacé. On l'entend peu et ses lyrics n'ont plus la flamboyance d'il y a quelque temps. On peut supposer que le rappeur masqué s'est surtout concentré sur la partie musicale de l'album car à ce niveau-là, il n'y à franchement rien à dire. On retrouve avec un certain plaisir les boucles vintage et les kits de drums efficaces ayant fait la gloire du Versaillais. Là encore, on arrive à une certaine homogénéité donnant une couleur funky très marquante à cet album. C'est déjà un exploit en soi d'avoir rendu une copie aussi propre et qui ne part pas dans tous les sens, le plus grand des risques lors d'une collaboration d'une telle ampleur. On retiendra l'élégant "Quand on Sera Grand", "Boule de Cristal" et sa boucle bizarre ou encore quelques autres.

Clairement, les membres de ce Klub semblent vraiment s'amuser à faire des bêtises. Chacun de ces artistes, pourtant reconnus, se met au diapason du collectif pour proposer au final un album solide. Convaincant sur le fond et la forme, La Classe de Musique est un album réjouissant. Il permet de recentrer certains artistes un peu oubliés ces derniers mois (Fuzz, Gerard, Delleck, Le Jouage...) et, par extension, toute une frange du hip hop français (le fameux rap alternatif) que les médias ont tort de négliger.

Le goût des autres :

note : 77/10Adrien