Kiss + Swallow

IAMX

Recall  |  2004
8 / 10
par Splinter  |  le 13 juillet 2004

Petit rappel de base : si X est une variable absolument continue de densité f, l'espérance de X est définie par l'équation E(X)=fR xf(x). Application pratique : sachant que le premier album des Sneaker Pimps s’intitulait Becoming X et que Chris Corner a décidé de sortir son album solo sous le nom d'IAMX, quel est l’âge du capitaine ? Vous avez une heure.

Pas facile de savoir ce qui se passe dans la tête de ce chanteur, auteur, compositeur, producteur et patron de label de génie. Non content de se trouver à des titres divers derrière les Sneaker Pimps, les Robots in Disguise ou encore The Servant, Chris Corner a, contre toute attente et revêtu de maquillages étranges, décidé de se lancer dans un projet parallèle en solo, tout en promettant de travailler d’arrache-pied sur le nouvel album de son groupe. Pas le genre de gars à se tourner les pouces.

C’est donc empreint d’une volonté certaine de se mettre en danger, voire de s’exhiber, que le petit homme à la pâleur cadavérique et au charme venimeux s’est attaché à mettre sur pieds cette expérience onaniste qui se situe dans la droite ligne de Splinter et Bloodsport, les deux derniers opus des Sneaker Pimps, dont il pourrait d'ailleurs être aisément considéré comme le quatrième album tant il en reproduit les codes et les leitmotivs. C'est même à peine si l'on s'étonne de la présence de l’incontournable Ian Pickering à l’écriture sur certains morceaux.

Oscillant sans grande surprise pour les fans des Sneaker Pimps mais avec un bonheur intense entre l’indie pop et la musique électronique, usant et abusant de synthés rétros ("Simple Girl", "Your Joy is my Low", notamment), Kiss + Swallow se partage entre les chansons lentes ("Mercy") et les morceaux plus orientés vers les dancefloors (brillante "Skin Vision"). Ainsi, petite sœur de "The Fuel", "Kiss and Swallow", beats entraînants et refrain entêtant, témoigne si besoin en était de l’immense talent de compositeur de Chris Corner, qui, au passage, n’a sans doute jamais aussi bien chanté. On n'est parfois pas très loin de l'intensité de certains titres de Depeche Mode. Et lorsque Sue Denim le rejoint sur certains morceaux, cela donne, au hasard, la sublime "Missile", qui figure à n’en pas douter parmi les meilleurs titres jamais composés par le leader des Sneaker Pimps.

Présenté comme un hommage aux années 80, ce projet solo n’en est pas moins un album à part entière et terriblement moderne. Le son, immédiatement identifiable, est irrémédiablement et charnellement attaché à la personnalité de Chris Corner, qui y développe ses talents de manière encore plus radicale que sur les précédents albums des Sneaker Pimps. Bref, véritable petit bijou de musique synthétique, ce Kiss + Swallow constitue un rendez-vous avec X à ne pas manquer.

Le goût des autres :

note : 99/10Jeff note : 66/10Romain note : 88/10Laurent