It's Frightening

White Rabbits

Mute  |  2010
7 / 10
par Jeff  |  le 21 juin 2010

Si vous aimez le rock alternatif et que le nom de Britt Daniel ne vous évoque rien, laissez-moi vous dire une chose, bande d'incultes veinards: vous allez pouvoir perdre quelques heures à vous amusez à farfouiller dans la riche et impeccable discographie des Texans de Spoon et à vous familiariser avec l'écriture tout en finesse de cet artiste qui ne satisfait malheureusement qu'un nombre trop limité de fans de ce côté-ci de l'Atlantique.

Mais peut-être avez-vous entendu parler des White Rabbits, ce groupe new-yorkais qui a commencé à se faire un nom avec un premier album énergique mais manquant parfois de mordant et qui passe aujourd'hui à la vitesse supérieure avec ce It's Frightening, aux manettes duquel on retrouve justement un certain Britt Daniel – et qui débarque chez nous un an après sa sortie américaine. Niveau productions, le songwriter texan n'a jamais vraiment été très prolixe puisque hormis un remix pour Interpol et une collaboration sur quelques titres avec I Love You But I've Chose Darkness, son CV est pour ainsi dire vierge. Mais on sait l'homme plutôt méticuleux et certainement pas du genre à diluer son talent dans d'innombrables projets. Aussi, on sent clairement qu'il n'est pas venu cachetonner sur It's Frightening pour lequel il n'a pas ménagé ses efforts, à un point tel que le disque finit par ressembler dangereusement à une galette de Spoon!

En effet, comment expliquer une telle métamorphose des White Rabbits par rapport à leur premier album? Non seulement, leurs compositions ont gagné en qualité, mais leur son a lui aussi gagné en densité et en profondeur, ce qui confère à l'ensemble un doux parfum de maturité pour un groupe finalement bien jeune. Ainsi, beaucoup d'aspects de It's Frightening portent la marque de fabrique du songwriter ricain: cela va de l'utilisation judicieuse des percussions au piano un peu lugubre en passant par une guitare électrique rugueuse, le tout au service d'un certain sens du groove qui fait la renommée de Spoon depuis de nombreuses années déjà. Ainsi, nombre de titres de It's Frightening en rappellent d'autres, eux parus sur le Gimme Fiction ou le Ga Ga Ga Ga Ga de Spoon - un gage de qualité indéniable donc.

Certes, les White Rabbits ont encore bien du chemin à parcourir avant d'atteindre le niveau de classe et de respectabilité de Spoon, mais nos six new-yorkais ayant dix années de moins au compteur que Britt Daniel et les siens, il est permis de penser qu'ils sont promis à un bel avenir, à condition de sagement écouter les conseils de leurs aînés tout en parvenant à s'affranchir de certains parrainages qui pourraient à terme les brider.