I'm Starting To Feel Okay Volume 3

Various Artists

Endless Flight  |  2009
7 / 10
par Julien  |  le 22 décembre 2009

Il y a encore quelques années, on considérait le nu-disco comme un épiphénomène. Pas un épiphénomène au sens d'une mouvance inutile et vaine, mais au sens premier de quelque chose d'assez inconnu et qui semble déconnecté de tout le reste de l'offre musicale. On a tous plus ou moins cru ou voulu croire que Lindstrøm était un pionnier et que le nu-disco était un genre hermétique, sans perméabilité aucune avec les mouvements avoisinants. C'était une façon comme une autre de se construire une mythologie et une histoire – même si oui, Metro Area était là avant, ou que Greg Wilson faisait des edits depuis toujours. Mais aujourd'hui, maintenant que le disco est complètement réhabilité, qu'il est installé et reconnu, est venu le temps de la convergence des luttes, comme dirait l'autre. Musiques deep ou down-tempo de tous pays, unissez-vous. On assiste ainsi depuis quelques temps à de nombreux ponts jetés entre tous ces genres qui ne se parlaient pas assez : le nu-disco, la deep-house, le dubstep et ainsi de suite. Il n'y a qu'à écouter une des révélations de 2009 pour s'en rendre compte : Floating Points, qui en une poignée de singles définit une position médiane parfaitement équilibrée entre tous les genres précités. Ou il n'y a qu'à écouter la compilation mixée dont on vous parle aujourd'hui, qui par la cohérence et la diversité de sa sélection démontre là encore que l'ordre du jour est au métissage.

I'm Starting To Feel Ok troisième du nom est sorti chez Endless Flight, une des nombreuses antennes du label nippon Mule Musiq. À la sélection, Kuniyuki Takahashi, qui en d'autres lieux est un superbe musicien jazz-house. Au mix, les deux Force Of Nature, qui œuvrent avec beaucoup de talent dans un croisement disco-rock-deep house absolument indéfinissable. 18 morceaux sont joués et l'on y retrouve sans distinction le meilleur du disco (Naum Gabo aka Optimo, Marcello Giordani, The Soft Rock, Prins Thomas) et de la house (Theo Parrish, Henrik Schwarz, Dj Sprinkles, Motor City Drum Ensemble), avec plein d'autres superbes pistes hybrides où l'on retrouve à loisir nappes stylées Detroit, ambiances baléariques ou mélodies exotica. En stricts termes de sélection, cette compilation-là est incroyable : chaque piste a la pouvoir de vous retourner le cœur comme une crêpe, de vous faire battre la mesure la tête dans les étoiles sans imaginer une seule seconde naviguer constamment entre l'Europe, les États-Unis et le Japon, entre le plus strict revival disco et la deep-house la plus traditionnelle. Mais voilà, il y a un mais : l'ensemble est très mal mixé. Transitions abruptes, associations harmoniques très malheureuses, on serre beaucoup trop les dents entre deux morceaux pour ne pas le signaler. Le plaisir est gâché par toutes ces approximations qui seraient tolérables en club mais qui, pour une écoute domestique, deviennent très handicapantes. On aurait aimé une simple compilation "unmixed" ; c'est dur d'affirmer ça parce qu'on aime beaucoup Force of Nature, mais sans leur tentative de donner corps à cette sélection, I'm Starting To Feel Ok Volume 3 aurait été un best-of mental. Or, là, il ne s'agit plus que d'une occasion parmi beaucoup d'autres de découvrir des morceaux qu'on se procurera de toute façon d'une autre manière.