If I Told You, You Were Beautiful

Minor Majority

Vicious Circle  |  2005
7 / 10
par Popop  |  le 16 février 2005

Les Norvégiens de Minor Majority furent l’une des plus belles surprises folk de 2004. Leur troisième disque Up For You & I, le premier à être distribué en dehors de leur pays, a permis de découvrir le chaleureux timbre de voix de Pal Angelskar, petit frère pop de Stuart Staples des Tindersticks et compositeur quasi unique du groupe. Fort de nombreuses chroniques élogieuses (notamment dans les pages de notre webzine) et d’un succès d’estime encourageant, le label bordelais Vicious Circle réédite aujourd’hui le deuxième album du groupe, introduction intéressante au petit univers soyeux de ces mélomanes nordiques.

S’il est évident que If I Told You, You Were Beautiful a peu de chances de séduire les réfractaires de Up For You & I, l’album présente suffisamment de différences pour charmer les amateurs du genre et dissiper les craintes de monotonie qui pouvaient poindre à la vue de certains concerts du groupe. Sorti en 2002, ce disque enregistré en trio (et sans batteur) bénéficie avant tout de l’apport vocal de Karen Joe Fields, égérie locale venue chanter en duo sur trois titres, notamment le mini-tube confidentiel mais ô combien touchant "Dancing In The Backyard". Presque entièrement acoustique et plus aérien que son successeur, cet opus sent bon le coin de cheminée et l’intimité naturelle d’une bande de copains qui commencent à se découvrir un certain talent mais n’ont pas encore franchi le pas du professionnalisme. Tout ici sonne simple et amateur (dans le sens le plus noble du terme), loin de la sophistication de la production de certains titres de Up For You & I, et l’on ne peut que s’amuser de cette reprise symbolique du "Learning The Game" de Buddy Holly qui vient clore le débat.

Bien sûr, l’anglais approximatif (pour ne pas dire parfois pauvre) de Pal Angelskar peut parfois faire sourire par sa naïveté, mais le tout est contrebalancé par des mélodies accrocheuses et foncièrement touchantes. Et alors que seule une année sépare If I Told You… de Walking Home From Nicole's (premier album pas encore distribué en France mais qui ne mérite pas que l’on s’y attarde outre mesure), on sent déjà poindre au détour de chaque titre le potentiel de ce groupe maladroit et sincère.

Le goût des autres :

note : 88/10Splinter