Habits of the Heart

Idle Warship

Blacksmith Records/Element 9  |  2011
8 / 10
par Justin  |  le 15 février 2012

Quatorze ans de carrière, dix albums seul ou accompagné (y compris ce dernier disque) et douze mixtapes pour une absence quasi absolue de déchets discographiques. Des chiffres éloquents qui définissent un homme : Talib Kweli Greene. Pour lui donner la réplique, une femme : Res, quatre albums et deux compilations depuis 2001. À la clef, une collaboration détonante: Habits of the heart, premier album du groupe Idle Warship.

Le projet formé de la Philadelphienne Res et du New-Yorkais Talib Kweli a enfin vu le jour en novembre dernier, malheureusement dans l'indifférence générale. Annoncé de longue date, le premier album du groupe devait pourtant faire bouger bien des lignes, tant les premiers morceaux sortis fin 2009 avaient séduit. Mais entre-temps la Canadienne Graph Nobel s'est fait la malle tandis que Kweli a sorti son cinquième album solo. Et Idle Warship est forcément un peu passé au second plan. Quel dommage! Si l'on avait, à l'époque, pu apprécier l'énergie de ce qui était alors un trio, nul doute que l'équipe est aujourd'hui rodée. Proposant onze titres d'une délicieuse mixture rap/indie pop, le duo se montre équilibré et complémentaire. L'alternance du flow percutant et ciselé de Kweli répondant à la voix puissante et gracieuse de Res (prononcez Reece), permet de tenir l'auditeur en haleine sur une quarantaine de minutes au terme desquelles ce dernier n'aura qu'une seule envie: relancer l'écoute de l'album. Emmenés par des productions uptempo léchées et inspirées, ce Habits of the Hearts fait la part belle aux influences diverses, qu'elles soient latines, sur « Enemy », caribéennes, sur « God Bless My Soul », voire même très synthétiques sur « System Addict ». Loin des simples amoncellements de références, les beats sur mesure de l'Angelino DJ Khalil et l'Afghano-Allemand Farhot font prendre l'ensemble, sur un fond soulful et coloré.

Au final, si l'efficacité du vétéran Kweli n'était plus à démontrer, il prouve encore une fois qu'il sait s'entourer pour ses projets transversaux. Il ne lui reste plus qu'à sortir le nouvel album de projet Black Star du placard...