Gebirge

Guido Möbius

Karaoke Kalk  |  2009
8 / 10
par Simon  |  le 15 juin 2009

S’il est maintenant impensable d’être passé outre les albums de !!! ou le récent Gang Gang Dance, on ne remerciera jamais assez la large distribution offerte par Warp qui nous a permis sans trop de mal d’appréhender cette nouvelle génération d’expérimentateurs funk ou pop. On pourrait également citer les incontournables d’Animal Collective, Max Tundra ou encore Dan Deacon dans cette course aux buzz grandissants. La raison pour laquelle je vous parle de tous ces groupes et de leurs auras médiatiques plus ou moins grandes ? Peut-être simplement parce que Guido Möbius est un agitateur de plus à ajouter dans le panorama de ces musiques populaires iconoclastes, ce dernier ayant eu le malheur de ne pas connaître le buzz de ses pairs malgré deux premiers albums soignés.

En effet, notre Berlinois possède dans sa besace tous les atouts pour se révéler un indispensable de cette année tant ce « one-man-band » fait les choses admirablement bien : certains qualifieront sa musique de dada-funk ou encore de math-pop, ce qui est sûr c’est que Guido Möbius aligne les bonnes idées piste après piste sans jamais tomber dans la parodie sordide. Les parties funk acérées sont accolées à des refrains totalement pop à l’aide de boules de chewing-gum house : on pense donc à LCD Soundsystem pour cette capacité de passer d’une ballade langoureuse à un gimmick funk ravageur, on pourrait encore penser à Holy Fuck ou à Dan Deacon pour l’utilisation libre des instruments qui entourent notre producteur. Et tout y passe : les cuivres ronflants, le microphone en machine à cracher des souffles, les guitares tranchantes, les synthés décadents, tout est monté de toute part pour arriver à la conception de pépites artisanales du plus bel effet, le tout se révélant à mesure que les écoutes avancent.

Gebirge ne pouvait que retenir notre attention tant il est habilement envisagé : parfaitement équilibré entre accessibilité pop et alpinisme aventureux, ce disque est une parfaite synthèse de la musicalité qui habite tous les groupes précités, capable de faire surgir le talent et la créativité dans des conceptions pourtant artisanales, loin de toutes les formules généralement appliquées dans la pop ou le funk. Comme par magie, ce disque est voué à satisfaire pleinement tous les amateurs de musique osée, entreprenante et pourtant furieusement accessible. Guido Möbius est déjà un producteur intouchable alors que sa célébrité se fait encore attendre, raison de plus pour insister sur ce « presque-phénomène » absolument indispensable et totalement recommandé.