Fur and Gold

Bat For Lashes

EMI  |  2007
9 / 10
par Splinter  |  le 1 juin 2007

Depuis combien de temps n'êtes-vous pas tombé amoureux ou amoureuse d'une chanson ? Et depuis combien de temps n'avez-vous pas ressenti que l'histoire avec votre amoureux ou amoureuse était terminée ? Des mois ? Des années ? C'est que vous n'avez pas écouté ce morceau absolument démentiel de Bat for Lashes, "What's a Girl to Do ?". 2 minutes 58 qui vous retournent la tête et dont l'excellent clip, à base de vélo dans la nuit sur une route inquiétante, lorgne singulièrement sur le cultissime Donnie Darko : une pépite.

"What's a Girl to Do ?" conte l'histoire d'une demoiselle qui s'aperçoit qu'elle aime toujours son copain mais que le frisson n'est plus là. Dans ce cas, que doit-elle faire ? Le dire, le taire ? Stop la paraphrase, c'est tellement bien écrit que le refrain s'impose ici : "When you've loved so long / But the thrill is gone / And your kisses at night / Are replaced with tears / And when your dreams are on / A train to train wreck town / Then I ask you now, what's a girl to do?". Croyez-moi, ce morceau vous allez l'aimer immédiatement et il va vous faire réfléchir, à supposer que vous soyez une fille en couple ou bien un garçon qui s'est déjà fait larguer. Bref, un bijou, dans tous les sens du terme : arrangements aux petits oignons, rythmique hypnotisante et voix à se damner.

Car en plus d'un talent d'écriture certain, Natasha Kahn, alias Bat for Lashes, Anglaise d'origine pakistanaise, qui n'a pas grand-chose à voir avec une chauve-souris puisqu'elle a beaucoup de cheveux et qu'elle sourit rarement sur les photos, est la sœur jumelle vocale de Björk. Vous avez déjà dû le lire un peu partout. D'ailleurs, c'est bien simple, si vous aimez la voix du lutin islandais mais que vous ne supportez plus ses mimiques excentriques ni ses délires musicaux (franchement rebutants depuis, disons la B.O. de Dancer in the Dark), ruez-vous sur Fur and Gold, le premier album de Bat for Lashes, qui réussit l'exploit d'être tout à fait accessible alors que la musique qu'il distille est sombre, ornée d'instruments assez rupestres (piano, clavecin, harpe, violon, tambour…), et qu'il parvient à faire preuve d'une incontestable originalité tout en s'inspirant d'artistes dont le répertoire ou les gimmicks ont été maintes fois pillés par le passé, à savoir Kate Bush, Cat Power ou encore Sinead O'Connor. On le voit, les influences sont nombreuses mais jamais cet album ne met de côté sa propre personnalité.

Ce Fur and Gold, sorti en septembre 2006 au Royaume-Uni mais il y a quelques jours seulement en France, est un disque envoûtant, extrêmement venimeux, qui brille d'un or noir au-delà de la seule "What's a Girl…" qui, vous l'aurez compris, justifie à elle seule son achat. De la douceur de "Sad Eyes", dominée par un piano triste et qu'on croirait presque écrite par Damien Rice, aux accords plus pjharveyens de "Sarah" et "I Saw a Light", en passant par la toriamosienne "Prescilla" (qui fait aussi pas mal penser à Heather Nova, c'est dingue), cet album a tout bon, mais vraiment tout, et une fois écouté, pas de retour en arrière possible ("There is no turning back", sur "Horse and I") : 45 minutes de bonheur.

Voilà, Fur and Gold est un grand disque et sans doute l'une des grosses sorties de cette année. En un mot comme en cent : Bat for Lashes, qui n'a rien à voir non plus avec Bat Lash (l'expression signifie battement de paupière, en bon français), c'est un groupe de filles emmené par une artiste hors normes, un énorme talent à suivre.

Le goût des autres :

note : 77/10Nicolas