From Memory

Semiomime

Ad Noiseam  |  2011
7 / 10
par Simon  |  le 14 février 2011

C'est avec un véritable bonheur qu'on revient vers l'actualité du label Ad Noiseam. En véritable fleuron de l'industrie electronica 2.0, le label jouit, aux côtés de Tympanik Audio et Hymen, d'une mainmise totalitaire sur l'art de la découpe sonore. Fini donc de prendre Warp pour la référence ultime en matière d'electronica, Ad Noiseam a su prendre le relais grâce à une ribambelle de producteurs surdoués. Au milieu de ce grand bazar, le label enchaînant les sorties à un rythme diabolique, on retrouve aujourd'hui Noel Wessels sur un projet radicalement nouveau, Semiomime. Un changement de direction brutal quand on compare ce disque à ses anciennes productions sous les pseudonymes Dj Hidden ou The Outside Agency. Ici on ne parlera donc plus de breakcore ou de gabber, mais bien d'electronica ciselée, largement inspirée par des avancées ambient ou modern classical.

Parler de voyage musical revient bien souvent à caricaturer de manière grossière la moindre tentative de musique immersive. Et pourtant on ne saurait mieux qualifier From Memory une fois l'écoute achevée. Il s'agit bel et bien d'un voyage dans la mesure où les sens se perdent, où les notions de chansons se perdent devant celles de chemins. Il n'y a aucune césure entre les titres, toutes les étapes se succèdent avec une cohérence troublante. Car si l'histoire est si belle, c'est bien parce que From Memory est marquée au fer rouge par la patte de son créateur : des rythmiques à géométrie variable, sèches et percussives; des nappes ambient sombres mais charnelles et du lyrisme modern classical ponctuel. On pense parfois à Frog Pocket pour l'usage intermittents de cordes grandiloquentes ou à l'immense µ-Ziq pour l'usage de mélodies post-acid. Certaines séquences rythmiques font penser au maître Acess To Arasaka, à Sunken Foal ou encore à Venetian Snares à l'époque de My Downfall (notamment sur le très beau « Parade »). En gros c'est un paquet de références electronica qui croule devant le travail de Semiomime.

Mais il faut bien avouer que From Memory n'est pas un simple travail de recopiage attentif, on est bien loin de la singerie primaire. Ce disque décrit un univers musical singulier, fait d'allers et venues dans des paysages épiques, sombres et cinématographiques. On s'y plonge comme dans un grand livre d'aventure et on se surprend à y revenir de manière incessante, découvrant à chaque écoute de nouvelles finesses. Bref c'est une bien belle satisfaction qui ravira tous les amateurs de musiques électroniques aux vertus narratives et aux ambiances ciselées au laser. Recommandé!