Flight of the Conchords

Flight of the Conchords

Sub Pop  |  2008
7 / 10
par Jeff  |  le 26 juin 2008

Flight of the Conchords, pour ceux qui n’auraient pas TPS Star ou BeTv, c’est une série américaine au joli succès d’estime diffusée à l’origine sur HBO (The Sopranos, The Wire, Sex & The City, …) et qui nous conte l’histoire de Bret McKenzie et Jemaine Clement, deux Néo-Zélandais fraîchement débarqués à New York dans l'espoir de s’y faire un nom dans le monde impitoyable de la musique. Flanqués d’un agent foireux (qui bosse au consulat de Nouvelle-Zélande!), d’une fan obsédée et d’un ami prêteur sur gages, nos deux lascars partagent une chambre dans Chinatown en attendant de percer.

Vu leur CV, leurs déboires sont mis en musique et se retrouvent logiquement compilés sur ce disque qui sort sur le prestigieux label Sub Pop - le genre de structure dont le seul nom constitue un gage de qualité à lui seul. Évidemment, comme on ne fait jamais les choses à moitié sur HBO, on n'est pas allé nous chercher deux acteurs bidons à peine capables de pousser la chansonnette. Il faut savoir que Jemaine Clement et Bret McKenzie ont en réalité monté Flight of the Conchords en 1998 alors qu’ils n’étaient encore que deux étudiants universitaires. Le groupe leur a notamment permis de tourner en Australie, en Europe et aux États-Unis, et même de réaliser en 2005 une série radiophonique pour la BBC. Bref, nous n’avons pas affaire là à deux sombres branquignoles mais bien à des artistes dont le but est de concilier humour et songwriting.

Dans la série, ce n’est pas sur scène que les Flight of the Conchords excellent, mais bien dans leurs rêves les plus fous. C’est ce côté le plus excentrique et inspiré de l’imagination du duo Clement/McKenzie qu’il nous est donné de découvrir sur ce disque éponyme. Cependant, perdu dans cet univers imaginaire qui laisse une place importante à la dérision et à la moquerie, l’auditeur est confronté à un problème majeur : faut-il rire de ces vignettes ou les considérer comme de véritables œuvres ? La réponse se trouve entre ces deux choix. De prime abord, les quatorze titres de ce disque sont juste des blagues potaches bien ficelées: bidonnant mais un peu bidon. Pourtant, il serait dommage de se laisser emporter par cette première impression plutôt trompeuse. Car derrière ces mélodies souvent légères et ce côté 'foutage de gueule permanent' (la France en prend d’ailleurs pour son matricule dès "Foux du Fafa", titre d'ouverture) se cachent en fait un talent d’écriture véritable et une compréhension parfaite de différents codes régissant les courants musicaux les plus populaires, qu’il s’agisse de la pop, du hip hop, du ragga ou du funk.

A l’évidence, ce disque plaira avant toute chose à tous ceux qui ont adoré les pérégrinations du duo sur petit écran. Ceci étant dit, une connaissance préalable de l’émission n’est pas obligatoirement requise pour pénétrer dans l’univers loufoque des Flight of the Conchords. D'ailleurs, je viens de commander la coffret de la première saison sur Amazon...

Le goût des autres :

note : 88/10Laurent_old