Demolished Thoughts

Thurston Moore

Matador  |  2011
note : 9
9 / 10
par Pauline  |  le 20 juin 2011

Habituellement, quand on croise Thurston Moore, il est occupé à jouer les guitaristes prodiges au sein de Sonic Youth. Il est plutôt connu pour faire beaucoup de bruit avec sa cinquantaine de guitares, et pas vraiment pour faire des chansonnettes mélancoliques sur sa douze cordes. Mais, depuis quelques années, il aime se la jouer solo, et les albums qu'il nous offre sont de plus en plus intéressants et prometteurs. Que Moore soit génial et incroyablement créatif au sein de Sonic Youth, ce n'est plus à prouver. Mais depuis 2007 et Trees Outside the Academy, on commence à soupçonner que derrière ce noise-rockeur de toujours se cache un génial folkeux.

Demolished Thoughts, fruit d'une collaboration avec Beck, vient confirmer cette suspicion. La rencontre entre un musicien habitué à une folk-pop bien faite et la figure de proue du rock expérimental est plutôt inattendue et complètement réussie. Que les morceaux de l'album soient courts et mélancoliques ou longs et solaires, ils profitent tous d'un son clair et de la production irréprochable de Beck. Celle-ci libère pleinement le songwriting de Thurston Moore et lui permet de produire des morceaux magnifiques et très épurés comme "Blood Never Lies" ou "Illuminine". Avec ses sections de cordes particulièrement bien pensées et suffisament en retrait pour ne pas étouffer l'auditeur mais assez présentes pour instaurer une ambiance feutrée, on comprend que les arrangements de Demolished Thoughts sont un véritable modèle d'équilibre et de cohérence.

Pour ce qui est du songwriting, Moore utilise son expérience au sein de Sonic Youth pour composer une folk intelligente, extrêmement bien faite, harmonieuse et belle. On a pas affaire ici à une folk de gratteur d'accords, mais bien à une vraie folk de musicien. Et ça change. Et ça fait du bien. Demolished Thoughts se rapproche doucement de la grâce d'un Nick Drake, tout en restant bien ancré dans le présent. Inutile de préciser que Thurston Moore est bien trop intègre et intelligent pour se faire avoir par les sirènes de la nostalgie. Pourtant, Demolished Thoughts est un album qui pense beaucoup au temps, c'est aussi un disque anxieux, bilan de 52 ans de vie et de plus de 30 ans de musique. Véritable album-bilan, hanté par les années qui passent ("Space") et parsemé de chansons personnelles vraiment touchantes ("Benediction"), Demolished Thoughts nous donne à voir une cartographie de l'univers musical de Thurston Moore, incroyablement étendue. Sans jamais renier ses origines, le guitariste réussit à marier des univers parallèles qui n'auraient jamais dû se rencontrer, réussissant le temps d'album à mélanger parfaitement tous les genres qui l'attirent.

Là où Trees Outside the Academy ressemblait une collection de morceaux un peu maladroitement empilés les uns sur les autres, Demolished Thoughts est un album réfléchi, cohérent, qui s'écoute et se réécoute d'une traite. Un album qui ose faire quelque chose de différent et d'inattendu.

Le goût des autres :