Burning Pattern Etiquette

The K.

JauneOrange  |  2015
8 / 10
par Olivier  |  le 20 octobre 2015

Il existe des groupes qui prennent le temps de mûrir et attendent patiemment leur heure. The K. en fait partie. Après un My Flesh Reveals Millions Of Souls de bonne facture mais critiquable sur de nombreux points, les espoirs d'enfin voir émerger un représentant crédible sortant des sentiers battus en terre wallonne semblent se concrétiser. Après avoir propagé la bonne parole durant trois ans sur les routes de Belgique et d'Europe, le groupe revient avec un successeur de grande qualité, Burning Pattern Etiquette, toujours sur le label liégeois JauneOrange.

À la question de savoir comment The K. allait pouvoir canaliser son énergie scénique et la concrétiser sur disque, le groupe a répondu en misant sur une production remarquable et une mise en scène sonore ambitieuse. En tentant de décontenancer l'auditeur habitué à l'urgence noise-grunge présente sur leur album précédent, The K. tape dans le mille. Plutôt que de vivre sur ses acquis, le groupe se retrouve là où personne ne l'attendait en misant sur les ambiances oppressantes, les lignes de basses gluantes, les nappes de synthé proches des musiques industrielles et les couches d'effets sonores superposées.

Loin d'oublier qu'il est avant tout un groupe dont l'ambition première est de taper sur la table, Burning Pattern Etiquette est parsemé de missiles noise-rock, à l'image du premier single "Intrusive Behaviour", "20" Of Discipline" ou un "Priggish" qui évoque The Cure. En guise de conclusion, l'horrifiant "Pink Hiss" termine de déstabiliser l'auditeur et ouvre de nouvelles voies, proches du gothique et de la cold wave.

La remise en question dont a fait preuve The K. force le respect et met en avant une démarche artistique centrée sur la créativité et le travail. De plus, en corrigeant les défauts de son prédécesseur et en misant sur un habillage sonore proche du parfait, Burning Pattern Etiquette se révèle excellent et avec The K. la scène noise rock du sud du pays se dote d'un nouveau représentant crédible et confirmé, aux côtés de Cocaïne Piss, La Jungle et It It Anita. Et on ne peut que s'en réjouir.