And Suddenly It's Morning

Various Artists

Smalville Recordings  |  2009
7 / 10
par Simon  |  le 13 décembre 2009

Plus qu’un simple label, Smallville Records est surtout un collectif de choix au cœur de cette surpopulation d’étiquettes allemandes. Qui plus est, la bande menée de front par l’excellent producteur Lawrence (qui nous a pourtant déçus avec son récent Until Then, Goodbye) officie à partir d’une ville qu’on a trop souvent associé aux putes et à la pluie, Hambourg bien entendu. Car si Hambourg n’est pas à proprement parler un haut lieu de la musique électronique teutonne (Digitalism n’étant pas un symbole de finesse), il faut bien avouer qu’il est un concept de soirée qui laisse rêveur : ‘Dial Allnighter’ ou comment se retrouver à danser devant des pontes du genre de Omar S, Jus-Ed, Sleeparchive ou Shinedoe chaque week-end du mois. Rajoutez à ces instincts d’organisateurs la mise en marche de leur propre magasin de disques et vous obtenez un label/collectif des plus respectables de la nouvelle scène house.

Alors forcément, quand après trois ans toute la fine équipe de Smalville propose une compilation non exhaustive de leurs travaux favoris, on jubile d’excitation. Il s’agira donc ici essentiellement de house à consonance minimale, classe et distinguée. Et bien que ce qui fait la force de ce collectif réside avant tout dans de longues plages entre deep attitude et samples clairvoyants (la magnifique ouverture par le co-fondateur Julius Steinhoff en est un parfait exemple), les briscards de chez Smalville n’ont pas oublié d’ajouter à la beauté la tension et le dynamisme. Le mélange donne une house de dandys à l’usage des dandys eux-mêmes, une musique qui élève de suite le niveau de l’écoute et qui vous fera groover des épaules à la manière de gens de bon goût. Et quand le niveau se perd à descendre d’un léger cran, il y aura toujours dans ses productions « un peu en-dessous du lot » une reprise quasi instantanée du groove endiablé, histoire de ne pas faire tache au milieu de cette sélection de haute qualité.

Voilà donc qui pourrait qualifier la première compilation étiquetée Smalville Records : exigence, savoir-faire et plaisir du corps. Tout cela réuni sous la coupe d’un son frais, en totale adéquation avec son héritage et son avenir respectifs. Alors que l’Allemagne cède en plein à l’explosion (jusqu’à la confusion) de ses différentes scènes, Hambourg a trouvé, elle, un nouvel allié de poids en la présence de ce jeune label plein de fougue et de classe combinés. Vous pouvez y aller les yeux fermés.