Am I Using Content Or Is Content Using Me?

Raime

Different Circles  |  2018
7 / 10
par Côme  |  le 10 juillet 2018

Loin d'être une surprise, l'arrivée de Raime sur Different Circles a en réalité tout du retour du fils prodigue. Car si on associe à juste titre le duo londonien à l'écurie drone / indus / techno Blackest Ever Black, il ne faudrait pas oublier que la musique de Raime reste terriblement marquée par la scène anglaise dont se réclame le label de Mumdance et Logos. D'un premier EP aux nappes dubs à des mixes grime / jungle pour Resident Advisor ou Radar Radio, les deux lads continuent de rendre hommage à leur manière à la crasse de la musique anglaise. Preuve en était encore récemment un nouveau projet intitulé Yally, complètement assumé grime.

D'où une arrivée pas si surprenante, et un produit fini tout bonnement fou. Car si les deux Anglais jouent ici le fameux weightless grime de Mumdance et Logos, ils le font selon les codes qui ont habités leurs différentes sorties: de manière complètement possédée et glauque. Loin du Presents Different Circles d'il y a bientôt deux ans qui présentait l'explosivité du label, le résultat semble invoquer une des plus sombres manifestations de la scène anglaise de ces dernières décennies, incarnée par un certain Sam Shackleton.

L'ombre du génial Sam Shackleton, voilà ce qui plane continuellement au-dessus de Am I Using Content or Is Content Using Me?.  Impossible par exemple d'écouter "Our Valleys Are Always Uncanny" sans penser à la fin de la période Skull Disco du producteur, au moment de l'abandon de la rigidité du dubstep mais avant qu'il se mette à faire du Coil sur Woe To The Septic Heart. Et si l'héritage aurait pu être pesant, les deux Anglais arrivent à s'en démarquer assez, notamment sur un troisième morceau très particulier dans ses structures et son utilisation du silence, pour ne pas faire dans la simple copie, et plutôt revendiquer une filiation toute honorable. Le retour du fils prodigue qu'on vous disait.