A Mouthful

The Dø

Wagram Music  |  2008
9 / 10
par Splinter  |  le 5 February 2008

Vous connaissez forcément The Dø si vous allez un tant soit peu au cinéma : leur titre, pour ne pas dire leur tube, "On my Shoulders" illustrait l'an dernier un spot publicitaire pour les cahiers Oxford. Diffusé en rotation lourde dans les salles obscures, ce mini-clip graphiquement stylé et magnifiquement servi par cette musique "ultra bankable" a servi de tremplin fantastique pour ce groupe qui n'est pas sans présenter quelques similitudes avec Mai, autre formation bien sympathique, notamment son caractère international (franco-finlandais en l'occurrence) et le fait qu'une jolie donzelle à la voix fort agréable (pas très éloignée de celle de Nina Persson des Cardigans) est accompagnée d'un gus qui gâche un peu le paysage (private joke, Dorian, si tu nous lis…).

Quelle que soit la réussite de ce hit instantané qu'est "On my Shoulders", The Dø ne se résume pas à un seul morceau. Mais ça, il aura fallu attendre plus de six mois pour s'en rendre compte, avec la sortie ("At Last!"), à la mi-janvier 2008, de A Mouthful, leur premier album. Et pour une surprise, c'en est une très bonne. Car loin d'aligner les mélodies sucrées comme bon nombre de ce que ses congénères se seraient contentés de faire, en répétant à l'envi le modèle de "On my Shoulders", le duo formé par Dan Levy et Olivia B. Merilahti prend des risques manifestes sur cette galette et n'hésite pas à désarçonner un auditeur qui n'en demandait pas tant, pour un résultat aussi original qu'enthousiasmant.

"Playground Hustle", qui ouvre l'album, donne le ton : sans parler d'expérimentation, le titre surprend par son rythme, son absence de refrain et ces voix d'enfants mêlées à celle d'Olivia, du genre de chanson captée sur le vif dans une cour d'école. Réjouissant. Plus fort encore, un morceau pseudo R'n'B (relativement désagréable pour le coup), "Queen dot Kong", qui démontre qu'on peut se planter mais que l'essentiel c'est d'essayer. Diversifié, puisqu'on vous le dit, cet album redonne ses lettres de noblesse à un genre, la variété, au sens propre du terme.

Alors, bien sûr, "On my Shoulders" constitue à n'en pas douter le meilleur morceau de l'album, mais il n'éclipse pas totalement "Song for Lovers", délicieuse berceuse, "Stay (Just a Little Bit More)", excellente comptine d'inspiration fifties, ou bien "The Bridge is Broken", à l'orchestration excellente et au chant limite barré. Un excellent album pour un groupe à suivre.

Le goût des autres :

note : 99/10Jeff note : 88/10Laurent_old note : 88/10Nicolas note : 66/10Romain note : 77/10Laurent