78

Baden Baden

Starlightwalker  |  2010
8 / 10
par Jeff  |  le 4 novembre 2010

Au rayon des grandes promesses du rock made in France, nous avons abordé il y a quelques semaines le cas très prometteur des Lillois de Roken Is Dodelijk, dont nous continuons de vous recommander chaudement l'achat de The Terrible Things. Aujourd'hui, c'est au tour des Parisiens de Baden Baden de nous livrer un premier EP, après nous avoir mis l'eau à la bouche quelques mois durant avec deux singles que l'on qualifiera aisément d'irrésistibles. Il y a d'abord eu le génial "Anyone" qui, dans une veine proche de ce que peuvent faire les voisins belges des Girls In Hawaii, démontrait tout le potentiel émotif et ascensionnel de la musique du groupe. Puis ce fut au tour de "The Book" d'enfoncer le clou et de montrer que Baden Baden n'avait pas besoin d'effets de manche en tous genres pour faire mouche. Première bonne nouvelle, ces deux incontournables se retrouvent sur 78. Seconde bonne nouvelle, les quatre nouvelles compositions que nous dévoile le quatuor en ce début de mois de novembre sont aussi enthousiasmantes que les deux singles précités. Amateurs d'un rock soyeux qui voit se rencontrer Grandaddy, Shearwater et Death Cab For Cutie, nos quatre Parisiens n'ont surtout pas froid aux yeux. En effet, sur 78, ils n'hésitent pas à s'essayer aux textes en français, pour un résultat qui dépasse de loin les espérances et se rapproche alors de ce que peut faire un groupe comme Malajube. Vous l'aurez compris, on est ici bien loin d'une prose gnangnan et dénuée de toute profondeur. Que les choses soient claires, tout les éléments sont réunis sur 78 pour faire de Baden Baden une formation incontournable dans le paysage rock français – et plus si affinités. Car c'est certain, si le groupe parvient à maintenir un tel niveau de qualité sur album, ça va faire mal. Très mal.